FrenchFuel
DiversFrenchFuelNike+ FuelbandSport et FormeTestsTests Trackers d'activités

Trouver “bracelet intelligent” à son poignet

Victor540 views

Depuis quelques mois, plein de bracelets et autres devices miniatures ont débarqué pour permettre à l’utilisateur d’en savoir plus sur leurs activités au quotidien. Du plus simple au plus compliqué, on me pose souvent la question du “Mais pour moi, lequel il me faut ?”. Partant de ça, voici mon avis lié à ces petites choses intelligentes qui enregistrent nos faits et gestes.

Qu’on se le dise, pour toute personne réfractaire à la technologie, ces bracelets ne servent à rien… Je pense que c’est un peu comme Twitter il y a quelques années, un truc obscure pour les gens, qui va tendre à se démocratiser et dans lequel tous le monde va vouloir mettre un pied.

En tout cas, il faut voir ça comme un outil. Un truc qui permet de se connaître, d’en savoir un peu plus sur soit, et qui potentiellement va permettre de s’améliorer dans son quotidien. Ce n’est pas un truc de grand sportif, ou un truc de geek (bon, si, un peu…), mais vraiment un outil qui va nous permettre, soit de juste constater, soit d’essayer de ce dépasser.

Alors, que l’on soit porté sur le sport, dans une optique de bouger un peu plus, ou juste curieux d’en savoir plus sur soi, il y a forcement un bracelet pour son poignet.

Attention, ce n’est pas une review de specs technique, mais plus une review d’usage.

Nike FuelBand

0-HoElislbkkcVo21I

C’est un peu “le bracelet” qui a eu le plus d’engouement à sa sortie en 2012 et qui a vraiment lancé la compétition sur le segment de la donnée personnelle.

Un bracelet en silicone, des leds, et un bouton. Objet design très simple, très discret à porter au poignet, et qui grâce à sa frise de couleur à un pouvoir de motivation extrême. Tous les jours, il faut atteindre l’objectif (symbolisé par les leds vertes) et tenir le plus grand nombre de jour dans la durée. Ok, so what ?

Et bien, méfiez-vous du pouvoir de cette frise de couleur sur votre comportement. Chaque fois que vous appuyez dessus pour regarder l’heure, elle s’allume et vous rappel qu’il est temps de se lever de votre chaise et d’aller se secouer un peu. Là, c’est le mouvement au sens large que l’on valorise. Certes il est possible de connaître son nombre de pas, son nombre de calories brulées mais l’idée est clairement de faire augmenter ses NikeFuel (sorte d’unité de mouvement). Pas d’inquiétude, c’est l’utilisateur qui définit son objectif.

Coté site internet et application iPhone, une simple pression permet de synchroniser ses données. Il est tout aussi facile de voir ses pointes d’activités et de se comparer à ses amis. Et comme toute activité mérite récompense, on est rewardé par une animation sympa qui varie selon le dépassement de soi.

Et bien sûr, il est complètement intégré dans l’écosystème Nike+ (amis, interface unifiée).

PS: de nombreuses rumeurs annoncent l’arrivée d’un nouveau FuelBand avec un peu plus d’options tel que le moniteur cardiaque.

Jawbone UP

0-wf1WrxyPA6bBQ4Z1

La première version du Jawbone UP est sortie fin 2011. C’était le premier bracelet de ce genre, malheureusement beaucoup de soucis techniques n’ont pas réussi à le faire émerger. Pourtant, à l’époque il était le seul sur le marché et avec son design sympa avait de grande chance de devenir leader.(voir l’article de Gizmodo de l’époque)

Aujourd’hui il, la nouvelle version fonctionne parfaitement. Chacun pourra trouver la couleur qui lui plaira et son minimalisme se fond avec n’importe quelle tenue. D’ailleurs il est tellement miniature qu’il ne possède d’afficheur et que pour voir ses moindres données il faudra le synchroniser via port Jack.

Son crédo, apprendre a mieux se connaître, et ce quelque soit le moment de la journée car il est également prévu pour collecter des données sur le sommeil. L’interface de l’application permet de rentrer de manière assez exhaustive dans le détails des activités et il possède quelques options sympa comme le chronomètre pour rajouter des activités sur une durée, le réveil en fonction de votre cycle de sommeil, et la gestion de ses calories via la nourriture ingurgitée (déclaratif par l’utilisateur). Sans oublier sa fonction “alerte d’inactivité” qui vous rappellera que vous n’avez pas assez bouger.

Bon point, il est ouvert via son API sur d’autres écosystèmes de santé tel que les balances Withings. Cela permet des interactions plutôt cool comme se peser et son poids se met à jour dans l’application Jawbone.

FitBit Flex/One

0-VKL0iN2ckse6HrRv

Clairement, le FitBit Flex est exactement comme le Jawbone. Que ce soit coté fonctionnalités comme coté extérieur. La seule grosse différence est que le FitBit Flex dispose d’un indicateur visuel sur l’extérieur qui permet comme sur le Nike FuelBand de connaître sa progression journalière par rapport à son objectif.

Le FitBit One lui, est une espèce de petite clé USB qui se met à la ceinture. Proche du podomètre, il s’accroche à un bracelet pour être porté la nuit.

La variation qu’il pourrait y avoir entre les deux et le Jawbone Up serait la segmentation des données. En effet, l’activité physique est découpée en paliers allant de Sédentaire, Activité Légère, Activité Normale et Bonne activité.

L’interface pour suivre ses données est un peu moins précise, et un système de badge/rewards le place clairement dans une dimension “sportive/dépassement de soit au quotidien” : le fitness comme un mode de vie.

Et tout comme le Jawbone, il est connectable à des applications de santé tierce.

Withins Pulse

0-OQ9XtptAE8HBQP9y

Petit coup de cœur pour le Withings Pulse. Proche du format du FitBit One, ou d’un podomètre, il à quand même un look beaucoup plus sexy.

Peu connu, pour moi c’est un vrai challenger sur le segment de la donnée personnelle. Certes, ce n’est pas un bracelet, mais il a vocation à tracker vos données 24h/24. Et la où il est d’autant plus intéressant, c’est qu’il intègre une fonction cardio.

Ce petit objet est capable à tout moment de la journée de prendre votre pouls. Un détails qui à son importance quand on est un peu maniaque du Quantified Self. Il possède un altimètre et est donc capable de mesurer le dénivelé parcouru (par exemple via des escaliers). Et coté interface il n’a rien a envier au Jawbone, au contraire, les informations sont claires et détaillées.

L’idée est vraiment de récolter des informations, pour s’améliorer au quotidien et même s’il indique des notions de distance courue et qu’il possède un indicateur visueld’obectifs à atteindre il est moins orienté sport qu’un Nike FuelBand par exemple

Toutes les données récoltées s’intègre dans l’écosystème Withings Healthmate (qui regroupe les infos du pèse-personne, des tensiomètres…) mais également des applications tierces comme Runkeeper.

My Basis

0-kDdrDCkrztIJedGX

Malheureusement pas encore disponible a l’international, MyBasis est vraiment dans le top du top de la collection de données !

Un beau design proche de la montre qui permet d’afficher tout un tas de données, des bracelets interchangeable, un écran LCD… C’est un très bel objet à porter au poignet.

Les fonctionnalités sont aussi au rendez-vous : capteur cardiaque (via l’afflux sanguin), capteur d’activité, capteur de sommeil, capteur de transpiration (pour analyser l’intensité de l’effort), capteur de température corporelle. Voila. Tout est dit.

Mais pourquoi tout ça ? Parce qu’ils croient aux petits changements, qui entrainent de gros résultats. Du coup, en plus de récolter des informations, MyBasis vous donne des conseils d’améliorations pour qu’ils deviennent des habitudes sur le long-terme.

Par rapport à ces conseils, des objectifs à atteindre sont définis et toujours visibles sur le cadran de la montre. Une manière de se motivé. Mais la pas de compétition contre ses amis, juste contre soit même, ainsi, les progrès fait permettent de débloquer des progrès un peu plus grand toujours dans l’optique d’améliorer sa condition physique (au sens large).

La cerise sur le gateau, son interface avec les données collectées qui est très précise, tout en restant abordable et compréhensible.

Alors quel bracelet pour mon usage ?
(Attention, ce n’est pas tout noir ou tout blanc)

Si vous êtes dans un état d’esprit plutôt sportif, de dépassement de soi, de challenge contre vos amis alors un Nike FuelBand ou un FitBit Flex/One (moins orienté sport) sont à envisager car tous les deux permettent de suivre de manière visuelle votre l’objectif mais aussi de challenger vos amis.
Le Nike Fuelband reste quand même un peu plus ludique et le fait qu’il soit intégré à Nike+ n’est pas négligeable.

Si vous souhaitez en savoir plus sur vos habitudes, et essayer de changer votre comportement alimentaire/physique, alors le Jawbone Up, le Withings Pulse ou le MyBasis seront vos meilleur alliés. Leurs interfaces sont claire pour vous permettre de tout comprendre, et leurs tips motivants. En plus vous pourrez les synchroniser facilement avec d’autres applications (app pour courir / pèse-personne).

Si vous êtes un data geek, la question ne se pause même pas. Le MyBasis est faite pour vous, et vous êtes sur de ne rien rater.

Perso, je suis accro à mon Nike FuelBand (avec son écosysteme Nike+), et j’attends avec impatience des nouvelles de la version 2 encore à l’état de rumeurs. Je pense tester le MyBasis car cela reste un bel objet, et n’est pas sur le même créneau et le Withing pulse me fait bien de l’oeil. Notamment sa fonction cardio.

Pour rentrer un peu plus dans de la donnée, je viens de tomber sur un comparatif uniquement lié à la précision de la donnée et pas à l’usage. Article initialement publié ici.

Victor
Runner (10k, semi & marathon), Triathlete et Sneaker addict.

Répondre