FrenchFuel
Triathlon

Compte-rendu Garmin Triathlon de Paris !

Matthieu484 views
IMG_5783

Dimanche 30 mai je remettais le couvert sur le triple effort. Après un premier test sur longue distance à Aix, j’ai découvert le triathlon courte distance sur le Garmin Tri Paris. Encore une fois une superbe expérience !

2ème triathlon de l’année et même en 1 mois après le Half Ironman Aix en Provence. J’avais vraiment hâte de gouter à la distance olympique : 1.5km/40km/10km. Cela est déjà beaucoup plus accessible que le Half Ironman mais c’était néanmoins une première pour moi. Si j’avais couru un premier tri l’été dernier à Chantilly, ce n’était pas la même distance et pas du tout dans le même contexte pour moi. Pour Paris, les 2 objectifs fixés étaient : Faire 2h30 et prendre du plaisir.

J-1 c’est le déluge

A photo posted by FrenchFuel (@frenchfuel) on

A la veille du jour j, le triathlon c’est avant tout une histoire d’organisation logistique. Comme à Aix, 2 zones de transitions distinctes. La première swim-bike sur la base de loisir de Choisy le Roi, l’autre sur le Champ de Mars sous la Tour Eiffel.

Pour le retrait du dossard c’était sur le village course au niveau du stade d’athlétisme Emile Anthoine, à deux pas de la Tour Eiffel. Si j’ai évité les goutes d’eau au moment de déposer mes affaires de running, ce fut une autre histoire au moment de déposer le vélo. A quelques heures du départ de gros orages éclataient sur la région… pas le meilleur moyen de se mettre en mode course. Si pour la natation on se fou qu’il pleuve, pour le vélo et la course à pied ce n’est pas la même. Finalement la météo n’a pas trop fait des siennes. J’ai terminé de préparer mes affaires et ingurgité un bon gros repas.

D DAY une ligne droite de 1500m en guise d’entrée

Garmin-Tri-Paris-frenchfuel-swim

Debout 5h30 pour prendre le petit dej et ne pas manquer le RER direction la zone départ. Ce ne fut pas le meilleur moment de ce tri clairement. Beaucoup de marche entre la station RER et la base de loisir. Mais au moins j’étais réveillé musculairement !

Arrivée sur la zone de départ, « pas le temps de niaiser » ! Je déballe mon beau vélo préalablement protégé en raison de la pluie. Je prépare minutieusement mes affaires de vélo pour la transition 1 et j’enfile ma combinaison Zerod. A 30min du premier départ, fermeture du parc à vélo et direction le bassin. Le parc à vélo se trouvant à la sortie de l’eau, on doit remonter tout le plan d’eau à pied : soit 1500m car c’est une ligne droite. Je retrouve Guillaume, gagnant du dossard via le jeu-concours, et on fait passer le temps.

Première vague -25min partie, mon heure approche. Inscrit sur la vague 25-30min, je m’élance quelques minutes après les premiers. Et c’est parti pour 1500m de nage sur une ligne droite qui paraissait interminable ! Je pense que ce type de parcours est assez rare. Souvent c’est plutôt une boucle sur la natation. En tout cas je m’élance et je me sens bien dès les premiers mètres. Le bassin est très large donc on a de la place, c’est agréable de ne pas se prendre de coups ahah. J’arrive à être hyper régulier sur mes mouvements et mon allure sans me mettre dans le dur, je ne regarde pas ma montre (je verrais en sortant de l’eau que je n’avais pas bien appuyé sur start… #boulet). Je vois le bout du bassin se rapprocher et je me dis que je dois être bien niveau chrono. Je pense même avoir nagé plus vite que prévu.

Sortie de l’eau (je vois que je n’ai pas de chrono sur ma montre), je me dirige vite vers mon vélo. Grâce à l’heure de ma montre je vois que je suis environ sur 26min sur la nage. Bref on verra bien le chrono officiel. J’arrive au vélo, j’essaye de faire vite pour retirer la combinaison. La ou je perds du temps c’est sur le séchage des pieds + mettre des chaussettes. Je suis conscient que je pourrais faire sans mais je préfère être bien confort. Dépôt du sac transition auprès des bénévoles (ils les ramènent à Paris ensuite) et c’est parti j’enfourche le vélo !

40km speedy ride !

IMG_5737

Comme les autres participants, j’entame la remontée de la Seine depuis Choisy le Roi vers Paris. J’essaye direct de me mettre dans le rythme sur des bases de 34-35km/h. Ce qu’il faut savoir sur le triathlon distance M c’est que le « drafting » (rouler en peloton) est autorisé. Sur les premiers 6-7km personne ne roule vraiment avec moi. Je vois que j’emmène 3-4 mecs mais ils n’ont pas l’air de vouloir prendre des relais. Finalement un groupe me dépasse et je saisis l’opportunité. L’allure est vive. C’est donc sur du 36-39km/h que je parcoure les 30 derniers km. Ca va vite oui mais j’ai envie d’aller vite et surtout je sens que j’ai les cannes pour suivre et enchaîner derrière avec le run. Le parcours est vraiment agréable, très roulant. La traversée de Paris et ses magnifiques monuments fait vite oublier la grisaille et la chaussée humide. Je suis toujours dans le même groupe. J’en termine sur la partie vélo en 1:06:13. Honnêtement je suis agréablement surpris et je commence à penser que le sub 2h30 est jouable.

Oui mais voilà il faut passer par la transition 2 bike-running…. Et comme si mon transfert de semelles orthopédiques ne suffisait pas, je perds 15sec en me faisant réprimander par un arbitre car j’avais décroché mon casque à quelques mètres de mon vélo… et surtout j’ai une envie dingue de pisser. Du coup pause pipi avant de repartir et des précieuses secondes de perdues.

10k objectif 45min

Garmin-Tri-Paris-finish-run

La vessie enfin vide, je m’élance sur le parcours running qui part de la Tour Eiffel en direction du Trocadéro, duquel on fait le tour vers la gauche. Au programme c’est 2 tours de 5km comprenant une jolie bosse. Le ravito arrive très vite et je décide de ne rien prendre. J’étais sur de bonnes bases mais ma douleur chiante (celle qui m’a embêtée en 2015) refait surface. J’ai de bonnes sensations au niveau des jambes et je suis bien niveau cardio mais la douleur m’empêche d’envoyer… Au ravito suivant vers le 6km, je prends un quartier d’orange et un peu d’eau. La douleur passe enfin, Alléluia !!! J’arrive à accélérer sur une partie un peu plus roulante. J’essaye de rattraper le retard accumulé sur les transitions et sur ces quelques km à courir dans la douleur. Dernier km avec une dernière petite bosse en sortant du tunnel du pont d’Iéna. C’est celle de la grimace sur la photo 🙂 Ben quoi je venais de lancer mon sprint final. Difficile de savoir ou j’en suis puisque je n’ai pas le chrono de la partie swimming.

On entre enfin dans le stade Emile Anthoine pour les 200 derniers mètres 🙂 C’est le moment de savourer ! Je boucle la partie running en 45:49 au chrono officiel. Un bon chrono pour moi mais qui me laisse quelques regrets aux vues de mon ressenti général. Je pense que j’en avais encore un peu sous la semelle.

Swim-Bike-Run Paris check !

A photo posted by FrenchFuel (@frenchfuel) on

Je termine ce Garmin Triathlon de Paris en 02:30:49 en prenant la 213ème place sur plus de 1300 finishers ! Super satisfaction pour un baptême sur cette distance. Pour ce qui est de la natation je suis finalement un peu déçu de voir mon chrono de 27:56. Je pensais être plus proche des 26min que ça… En revanche je suis hyper content de mon chrono et sensations sur le vélo. 37km/h de moyenne pour moi qui visait 32-33km/h c’est top. Comme quoi rouler en peloton est une aide indéniable. Le véritable point négatif c’est le temps perdu sur les transitions LOL. Plus de 10min en cumulé quand les meilleurs perdent seulement 4min. Sur le village super ravito pour bien récupérer. En général on est bien gâté sur les triathlons 🙂

Bravo à l’organisation qui a assuré ! Cheers à Guillaume pour son premier Tri qui en promet beaucoup d’autres j’en suis certain. Et merci pour les photos :). Bravo à tous les autres finishers. C’était cool de croiser certains d’entre-vous sur place. Les autres ça va vous aviez une bonne excuse avec le 10km Lequipe.

On va essayer de se faire un autre triathlon avec Anne d’ici la fin de l’été. Et on ira surement relever un plus gros défi sur le triple effort d’ici la fin 2016 ! Je vous en dis plus prochainement. Bon dimanche à tous !

IMG_5779Garmin-Tri-Paris-Swim-Start-frenchfuel Garmin-Tri-Paris-Guillaume-zwim

Matthieu
Student in MKT/Com/SocialMedia/MGMT & Sport/Tech. Founder of www.frenchfuel.fr. Co-Founder of @HashtagKiwi

Répondre