FrenchFuel
RunningTrainingTriathlon

Small objectives to help you achieve Epic shits!

Matthieu61 views
IMG_8761

Envie de passer le pas cette année et de courir un premier Marathon ou premier Triathlon longue distance ? Pour atteindre un objectif ambitieux il faut un plan d’entraînement (ou au moins une idée de plan) sans oublier de franchir des étapes importantes. Gagner les batailles pour gagner la guerre.

Participer à un Triathlon courte distance avant un longue distance me parait presque indispensable. Faire 10k, Semi pour finir sur Marathon l’est aussi. En tout cas c’est mon avis surtout lorsqu’il s’agit d’une première sur la distance. C’est justement mon cas sur marathon. Je vous partage donc comment et pourquoi des courses plus courtes viendront enrichir mon entraînement au Marathon de Paris.

Cumuler des km

Tout ce qu’il y a de plus logique me direz-vous… Oui il ne faut pas être à la Nasa pour savoir que pour se taper 42km d’un trait, il faut s’y filer pendant des semaines et des mois. Participer à 1 ou 2 10k, 1 ou 2 Semi en amont est un bon moyen de remplir l’objectif kilométrique. Rien de tel que de sortir de sa routine de la sortie longue du week-end en mode solo. En tout cas pour moi c’est important car ça anime vraiment ma préparation qui est peu conventionnelle sans réel plan. Je participerai donc au 10k Odlo Crystal Run à 2 mois du marathon puis le Semi de Paris à 1 mois de l’objectif.

Odlo_Frenchfuel_Running_Paris_3

Engranger de l’expérience

J’ai déjà un paquet de courses à mon actif mais réviser ses gammes et emmagasiner de l’expérience et de la confiance avant un premier marathon ça n’a pas de prix ! Le Semi de Paris sera pour moi un parfait exercice pour : tester mon allure cible sur marathon, me rassurer physiquement et surtout mentalement. Dans mon cas certaines le parcours du semi emprunte certaines portions du marathon donc ce sera aussi un gros plus. A noter que je n’ai encore jamais participé à ni l’une ni l’autre de ces courses parisiennes.

fitbit-semi-paris-1

Tester son équipement

Dernier point non négligeable, mieux vaut avoir confiance en son équipement avant de s’élancer pour 42.195km. Des chaussures à ses ravitos, j’embarquerais ce avec quoi je suis le plus à l’aise le jour j. Le semi sera aussi une répétition générale je pense. Cet élément est d’autant plus crucial sur triathlon longue distance je pense puisque sur Half Ironman on part pour 5, 6 voire 7h et 10 jusqu’à 15h sur Full Ironman. Mieux vaut éviter la fringale et les frottements inopportuns hein 😉

img_3627

En m’appuyant sur ces 3 piliers, je suis persuadé que j’arriverais prêt physiquement et conscient de mes forces le 9 avril 2017. J’espère que cela pourra vous donner quelques tips et n’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires 🙂

Matthieu
Student in MKT/Com/SocialMedia/MGMT & Sport/Tech. Founder of www.frenchfuel.fr. Co-Founder of @HashtagKiwi

Répondre