FrenchFuel
Running

Compte-Rendu : 300km en relais de la Reebok Ragnar Relay Tennessee

Matthieu4 views
Reebok_Ragnar_Relay_Tennessee_run

La semaine dernière j’ai vécu l’une de mes plus intenses expériences de running. Plus qu’une course en relais, la Reebok Ragnar Relay Tennessee était une vraie aventure de plusieurs jours. Retour sur ce nouveau format de course pas comme les autres.

Je vous rappelle rapidement le concept : 300km, team de 12 runners, 2 vans et une course sur 2 jours/1 nuit. Ce type de course n’est pas nouveaux aux US mais en Europe nous n’avons pas encore pu être exposé à de telles expériences. Ragnar Relay est un label offrant de nombreuses courses à travers les USA. Il existe aussi la course Hood 2 Coast dans l’Oregon ou plus récemment The Speed Project. Pour cette course dans le Tennessee, j’ai eu la chance de partir avec une équipe Reebok Europe composée de coureurs de UK, Suède, Allemagne, France.

J-1 – Getting ready in style

Arrivés dans le Tennessee le mercredi, nous avons eu toute la journée de jeudi (j-1) pour se faire au jetlag et surtout boucler la préparation de cette course avec style : customization des Vans ! Ces décorations font partie intégrante de cette course pas comme les autres. Stickers, paintures, accessoires en tout genre… Tout était pretexte à la déco 🙂 On n’était pas peu fier du résultat après 3-4h de boulot.

Starting Line – Chattanooga to kick-off this crazy race

Vendredi 24/03, réveil très tôt pour se rendre sur le lieu de départ : Chattanooga, Tennessee. Etant dans le Van #1, c’était à nous de prendre le départ de course à 10h. Un premier relais effectué par Charlie (UK). J’étais le relayeur #4 de mon van. La choses s’enchaînent finalement très vite car une fois le runner parti, on doit vite se rendre sur le « exchange point » pour que le runner suivant se prépare et ne rate pas la transition. C’était notre hantise tout au long de la course. En général, le van emprunte la même route que le coureur et peut donc rester un moment avec lui mais il ne faut pas traîner ! Les relais s’enchaînent et après moins de 3h de course, mon tour approche.

Reebok_Ragnar_Relay_Tennessee_frenchfuel_6

Leg 1 – The Reebok Ragnar Leg

Derniers préparatifs avant de voir arriver George (ultra runner UK) ! J’ai hérité de la portion « la plus dure » du parcours : Reebok Ragnar Leg. 16km, un peu de D+ et de la chaleur m’attendent. J’embarque ma gourde et des blocks ClifBar.

Reebok_Ragnar_Relay_Tennessee_frenchfuel_2

On crie le numéro de dossard de l’équipe, George arrive à toute allure, il me transmets le bracelet et je me lance ! Comme planifié je pars en 5:00/km. J’avais décidé de courir mes 3 portions en allure marathon quoi qu’il arrive. Je suis bien sur les premiers kilos, même trop rapide. Puis c’est le début des bosses alors que le soleil tape de plus en plus. Mon allure ralenti un peu mais j’ai de très bonnes sensations. Mon van me dépasse pour s’arrêter un peu plus loin pour m’encourager. Le parcours est magnifique le long de la Tennessee River à la frontière de la Georgie. J’ai passé le plus dur entre les km 5 et 10. Le reste c’est du plaisir. Je dépasse 4 runners sur mon chemin. A 15km j’arrive sur un pont pour traverser le fleuve. L’équipe de tournage m’y attend 🙂 (la photo de cover et vidéo de run c’est eux). Ils me suivent en voiture dans la montée puis sur la bascule Rowan, le réal, saute sur son skateboard pour me devancer sur la décente. Je me lance dans un petit sprint pour essayer de garder le contact ahah !

Reebok_Ragnar_Relay_Tennessee_frenchfuel_7

Toute la team m’attend et m’encourage sur les derniers mètres. Je donne le relais à Anne-Laure (@Bonjour_Darling) qui se lance à son tour dans son premier relais. Je termine les 16.5km en 4:52/km donc bien dans les clous. A ma grande surprise on me remet déjà une médaille ! C’est la Reebok Ragnar « Hardest Leg » medal.

Van #1 to Van #2

Si la course est en équipe de 12, on passe la majorité du temps avec les membres de notre van. En effet le Van #1 fait les portions de 1 à 6. Puis le Van #2 prend la suite de 7 à 12. Ainsi de suite. Les moments de partages avec toute la team sont donc courts. Cependant ils sont très intenses car ils marquent la mise en standby de la course pour une partie, et le début de 5-6h de course pour l’autre. Ces points de transition ressemblent à des mini villages course avec nourriture, boisson etc…

Une fois la transition effectuée, nous avons roulé direction le nord pour nous trouver un petit resto typique du Tennessee : BBQ Ribs, Stuffed Potatoes et compagnie. Après avoir bien trop mangé on est reparti pour le gros point d’échange suivant, celui ou notre Van #1 reprendra les commandes. On se tient au courant de l’avancée du Van #2 par texto puis on essaye de faire la sieste avant de repartir, cette fois dans la nuit.

Quelques heures plus tard et pas beaucoup de sommeil, on doit déjà se remettre en action. J’ai une cheville qui coince un peu mais je me dis que ça va aller. Notre première relayeuse prend le bracelet donné par Stefan (Suède) le dernier relayeur du Van #2. Charlie s’embarque alors dans un run au couché du soleil autour de 19h. On apprend que l’on est en avance sur nos projections 🙂

Leg 2 – Lost in Tennessee

Il est alors 21h, je me lance dans ma deuxième section. 10.80km au programme donc je pars un peu à poil c’est à dire sans eau ni nourriture. Lorsque je pars le runner de l’équipe qui nous précède est parti depuis plus de 10min. Donc dans ma tête je me dis qu’il y a peu de chance que je vois des lumières scintiller au loin. Je trace la route, la cheville tient le coup. Toujours pas d’autres coureurs mais je ne m’affole pas… Jusqu’à ce qu’une voiture s’arrête pour m’annoncer que je me suis trompé de route… Damnnnn it! Je sors l’app officielle de la course qui permet de voir notre géolocalisation et le tracé du parcours. Ah ouais quand même j’ai bien dérouté mdr. 2km de trop dans la mauvaise direction. Je fais demi-tour, un troupeau de cerfs/biches me passe à 3 mètres… Et puis là je croise 1 puis 2 runners pommés comme moi. Je leur annonce la nouvelle et on rebrousse chemin ensemble.

Reebok_Ragnar_Relay_Tennessee_frenchfuel_4

Je sais que ça s’annonce difficile car environ 4km de plus à faire, sans eau, sans ravito et à 21h30-22h après avoir déjà couru 16km… Ce n’est pas un petit run habituel. Voir d’autres runners me motive. J’en dépasse plusieurs, d’autres me dépassent. Je garde un bon rythme pendant plusieurs km puis le manque d’énergie se fait sentir. Je réduis mon allure mais je m’accroche. Tout l’équipe compte sur moi !

Je boucle enfin cette portion en 1h21 et 5:13/km de moyenne en ayant perdu environ 40min et couru presque 5km de trop… Quel boulet je vous jure ! Ce run aura laissé des traces, je suis bien barbouillé avec un manque d’énergie notable et surtout la cheville douloureuse. A ce moment la je ne pense qu’à me reposer puis on verra au levé du soleil.

Van Life – Not your typical night sleep

Avant de m’endormir dans cette nuit au fin fond du Tennessee, je passe par une étape obligatoire qui fait elle aussi partie de l’expérience Ragnar : cocher son relais sur le van et noter le nombre de « Road Kills » effectués. Les Road Kills sont en fait le compte du nombre de runners dépassés par les membres du van. L’objectif étant bien sûr d’en avoir le maximum. Autant vous dire que je n’étais pas en mode « Serial Killer » sur ce relais…

Reebok_Ragnar_Relay_Tennessee_frenchfuel_5

Saturday Morning Lights

Alors que le Van #2 a parcouru encore 50km en plein milieu de la nuit, notre Van #1 s’apprête a effectuer ses dernières sections. La nature nous gratifie d’un superbe sunrise. Mes coéquipiers se motivent malgrè la fatigue alors que je préfère la jouer safe et ne pas prendre mon 3ème et dernier relais. Puis bon j’ai fait quand même 32km déjà. Les relais s’enchaînent, j’encourage, je conduis, je mange, je bois and so on…

Reebok_Ragnar_Relay_Tennessee_frenchfuel_sunrise

Finish Line – Nashville we see you

On laisse ensuite au Van #2 les portions finales de cette #RagnarTN alors que l’on a regagné du temps et sommes de nouveau bien en avance sur notre projection. Il est environ 8-9h, le temps pour nous de se rendre à notre hôtel de Nashville. Une douche rapide puis direction le village d’arrivée.

Les membres du Van #2 arrivent ce qui signifie que notre dernier relayeur approche. On l’aperçoit enfin, on sort nos drapeau respectifs pour lui faire une haie d’honneur et franchir la ligne d’arrivée tous ensemble.

A post shared by FrenchFuel (@frenchfuel) on

Reebok_Ragnar_Relay_Tennessee_1

Fiers, soulagés, fatigués… On repense à toutes les péripéties de cette aventure et on partagent nos sentiments. Verdict : toute la team se dit que c’était un truc de ouf et on est unanime sur le fait que l’on veut revivre cette expérience. On apprend que l’on termine en 25h46 et à une super satisfaisante 18ème place sur 200 équipes ! Très loin des vainqueurs en à peine plus de 20h mais bien mieux que le chrono médian de 30h. Quoiqu’il en soit l’important est l’aventure vécus sur ces relais entre Chattanooga et Nashville 🙂

Pour terminer je tiens à dire que vous devez absolument vivre cette expérience au moins une fois ! Pour les plus courageux, il existe la version à seulement 1 van et 6 runners (donc 50-60km chacun). La Reebok Ragnar Relay débarque en europe cet été : édition Ragnar Relay White Cliffs dans le sud de l’Angleterre. Infos et inscriptions ici. Enfin Cheers to my team members Charlie, Sam, George, Anne-Laure, Tashi (Van #1), Stefan, Daniel, Hanna, Valdemar, Julia, et Karolin (Van #2). Merci beaucoup à toute la team Reebok Europe qui nous a mis bien tout le week-end !

A post shared by FrenchFuel (@frenchfuel) on

Processed with VSCO with a5 preset

Reebok_Ragnar_Relay_Tennessee_frenchfuel_3Finish_Ragnar_RelayJPG

Matthieu
Student in MKT/Com/SocialMedia/MGMT & Sport/Tech. Founder of www.frenchfuel.fr. Co-Founder of @HashtagKiwi

Répondre