FrenchFuel
Triathlon

Compte-rendu : LEtapeDuTour, 180km presque comme les pros !

Matthieu2 views
IMG_8401

Le TDF 2017 est maintenant terminé. Je l’ai vécu ce dimanche de l’intérieur à Paris mais c’est bien il y a quelques jours que j’ai vécu le plus d’émotions autour de cette compétition. Un week-end dans les Alpes à bouffer du D+ sur une selle de vélo. Je reviens sur l’excellente expérience de LEtape du Tour 2017 entre Briançon et l’Izoard.

Boucler 180km en passant par 1 col de 1ère catégorie et une arrivée au sommet d’un col mythique (et hors catégorie) n’est pas une mince affaire. Même pour moi ayant une bonne forme générale, cette épreuve je l’ai abordé comme une vraie aventure en équipe pour profiter de chaque instant. Si vous vous souvenez j’avais organisé un petit challenge cycling pour recruter mes fidèles compagnons. La marque française Gasp Cycling a rejoint le mouvement et nous a équipé avec grande classe !

UNE COURSE POUR DECOUVRIR ET KIFFER

Ce que j’abordais dans mon CR du Trail des 6 Cols est valable pour Letape du Tour. Ma double prépa n’était pas forcément idéale. Mais on s’en fout puisque le but était de se faire kiffer avec les potes sans aucun objectif de chrono ou de classement. J’ai pu m’entraîner correctement mais sans plus. Mon souhait de grimper le Mont Ventoux en préparation n’a pas pu se réaliser donc j’ai fait sans…

J’avais briefé Jeremy, Nicolas, Kevin et les autres que le plan était de rouler ensemble jusqu’en bas de l’Izoard avant que chacun vole de ses propres ailes (ou reste scotché au bitume au choix).

La veille petite montée du Lautaret en guise d’échauffement avant de retrouver tout le monde pour retirer les dossards. Ambiance super cool sur le village. Différente d’un village running, plus chill. L’effet grand écran qui passe l’étape du jour en direct doit y être pour quelque chose. Puis tel un enfant de 8ans devant des jouets on se laisse vite haper par les sublimes machines exposées par les marques comme Specialized, Trek ou Canyon.

Canyon_letapedutour

En fin de journée on a jouer les pros pour l’équipe Gasp Cycling qui nous l’a bien rendu avec des photos juste canons ! Big up à eux !

Pour ce qui est du dîner on n’a pas fait dans la demi-mesure ^^ Round 1 avec les copains de Km0 autour d’un gros plat de pâtes. Puis Kevin s’est chauffé pour un peu de barbac. Ca tombait bien l’un des resto de Serre-Chevalier faisait un BBQ à volonté pour 20 balles ayeeeeee. Impossible de passer à côté. Du coup 2 cols à passer = 2 repas 🙂

IMG_3942

RIDE HARD, ENJOY THE ROADS

Réveil très matinal pour prendre des forces avant de descendre sur Briançon. Petit dej complet pour moi, nutella et oeufs compris. On enfile nos superbes tenues marinière Gasp Cycling. J’abuse sur la crème solaire et puis on peut y aller. 10km tranquille en descente pour déverrouiller les jambes. On n’est pas trop en avance et ça se bouscule entre les 15000 participants pour atteindre les SAS. On se bouge pour rejoindre Cedric du team Gasp pour partir sur le gong en fin de SAS autour de 7h35.

Des premiers km super rapides ! Bien que j’avais dit aux gars d’y aller mollo car je n’avais pas leur niveau… ils se chauffent et on passe 1h à remonter des coureurs. Une partie très roulante sur les 50 premiers km que l’on boucle à plus de 37km/h. Bien entendu je n’ai pas pris un relais ^^ je suis resté au chaud derrière. 1er ravito puis ça repart. On reste sur un gros rythme et malgré une première côte d’échauffement et quelques pauses pipi on arrive sur Barcelonette au 100km avec 33km/h de moyenne ! J’ai bien mérité mon gros ravito ! Il en reste encore 80 et surtout les 2 cols à s’enfiler. On passe d’ailleurs par Embrun et son lac sublime. Lieu qui accueille l’un des triathlons longue distance (format Ironman) les plus durs de France.

Quelques minutes plus tard on est de nouveau sur la route.La vallée est un peu moins roulante et on ralentit le rythme. Je me préserve au maximum avant le Col de Vars (9km à 7%). km 122 on est au pied du col. Nico se sacrifie pendant toute la montée pour me mener jusqu’au sommet sur un petit train gentil. J’ai tout fait pour ne pas me mettre dans le rouge. Tellement que mon cardio est resté super bas même pendant la montée. Mes craintes étaient de ne plus avoir les jambes pour l’Izoard…. Kevin, Jeremy et Cedric se sont un peu plus chauffés et arrivent au sommet quelques minutes avant nous.Niveau paysage c’est de plus en plus magnifique à chaque lacet. Nouveau ravito d’eau bien mérité. Pause pipi et plus qui dure… qui dure tellement que ma Garmin, alors en pause, enregistre définitivement l’activité :/ j’étais vener ! 131km enregistrés. Je dois lancer une nouvelle activité.

Photo 16-07-2017, 09 43 14

Bref on bascule dans la longue descente rapide mais peu technique avant d’arriver au dernier ravito solide du parcours au 150km environ. Encore une fois je dézingue tout ce qui passe sauf le fromage sur les conseils de Nicolas.

Je commence à avoir mal au cul mais le meilleur reste à venir ! Je me traine un peu par rapport à l’équipe mais ils vont bientôt pouvoir s’amuser une fois arrivés devant l’Izoard.

C’est parti pour les 14km les plus longs de ma vie sur un vélo. Au programme : 7% de grimpette. Les gars ne perdent pas le temps pour se débarrasser de moi ^^ On est direct dans le dur dès les premiers km. Certains riders sont déjà descendu du vélo pour marcher… Fidèle à mon plan je ne m’emballe pas. De toute façon je n’ai pas trop les moyens de faire mieux. D’autant plus que je sens le mollet gauche être à la limite de la crampe à plusieurs reprises. Je profite des spectateurs pour me mettre de l’eau sur la tête car il fait très chaud. Heureusement le paysage est ouf. Après environ 5km on arrive au village de la Chalp pour le tout dernier ravito d’eau. J’avais déjà presque tout bu donc c’est parfait. Je prends mon temps une nouvelle fois pour être certain de bien m’hydrater avant la montée finale.

IMG_8227

Let’s do this! Les 2km qui suivent sont peu évident car en ligne droite. J’alterne les phases en danseuse et assis. Je n’avance pas très vite mais j’ai l’impression de plus doubler que de me faire doubler 🙂 C’est con mais ça motive ! On arrive dans les lacets pour les 7 derniers km. J’enchaîne les virages en restant concentré. Il y a de plus en plus de monde sur le bord de la route. Je garde ce rythme en Z2 cardio. Je suis alors à 8km/h de moyenne depuis le début de l’ascension. km après km ça avance !

Ca avance doucement jusqu’à la casse déserte et son replat et même ça descente. C’est vraiment génial d’avoir un petit répit entre les 3 et 2 derniers km (chez les pro c’est quand Froome a contré Bardet en attaquant). 1km roulant pour relâcher les jambes. Au passage de la banderole 2km du sommet je commence à me mettre en action et me bouger un peu le cul. J’augmente m’a vitesse et produit un petit effort. Il ne reste plus beaucoup de virages avant l’arrivée. Je double pas mal de monde encore sur ce passage à 8.5% de moyenne que je boucle à 9.2km/h.

sportograf-104449490

Dernier virage et El Diablo nous attend sur la ligne pour nous féliciter ! We did it! Enfin, après 7h26 à la montre et plus de 8h depuis le départ, je passe la ligne d’arrivée de LEtape du Tour 🙂 Content, soulagé et surtout fatigué. Je retrouve Kevin et Jeremy pour une photo au sommet de ce col légendaire. Nico a tellement filé qu’il est déjà en bas à Briançon. Grosse perf de sa part puisqu’il boucle le segment de la Montée du Col Izoard en 21ème place sur l’étape. Il a avalé environ 2000 cyclistes en 14km Ahah ! Machine !

A ce moment je suis rincé mais heureusement que Anne me passe un petit coup de fil pour me féliciter. J’en fais de même car elle était elle sur le triathlon de Genève ce même week-end.

Pas trop le temps de traîner car la haut il ne fait pas chaud. On enfile la petite veste puis on bascule dans la descente pour retourner au village récupérer la médaille finisher ! Bim 20km de plus dans les jambes lol. Ca fait déjà 210km au total. On se retrouve tous avec l’équipe Gasp pour une bonne collation devant le final de l’étape du TDF2017. On est tous rincés ! Une dernière photo de groupe pour immortaliser cette aventure de ouf et on doit déjà retourner à l’appart pour se doucher, ranger et partir. Bim 10km de plus (en montée cette fois) qui font 220km total dans la journée 🙂 Mon record était de 178km sur un parcours tout plat.

Je termine 4171/11230 en 8h13 au chrono officiel. Je termine surtout avec des souvenirs pleins la tête et des moments de partage forts. Clairement le faire en équipe ou au moins à deux est un plus. Infos et résultats sur : letapedutour.com. Pour revivre l’étape en vidéo je vous invite à regarder cet edit de la team Gasp Cycling.

J’espère que cette virée dans les alpes vous a donné envie de monter sur un vélo ou de franchir un cap pour la suite. De mon côté après mon premier marathon cette année et cette étape je me rapproche petit à petit vers mon premier Ironman full. En tout cas dans la tête je commence à me dire que c’est possible !

PS : code promo FRENCHFUEL pour bénéficier de -15% sur tous les articles GASP Cycling 😉 #lestylefrancais

DCIM109GOPROGOPR0415.JPG
Photo 17-07-2017, 12 17 10IMG_4159Photo 16-07-2017, 17 26 54

Matthieu
Student in MKT/Com/SocialMedia/MGMT & Sport/Tech. Founder of www.frenchfuel.fr. Co-Founder of @HashtagKiwi

Répondre