FrenchFuel
Triathlon

Défi MonteCristo : 2.5km open water à Marseille

Matthieu1 view
Défi_Montecristo_4

Le week-end dernier nous étions à Marseille avec Anne pour le Défi Montecristo. Retour sur notre première course en eau libre sous le soleil marseillais.

Bien que l’on commence à avoir l’habitude de nager en eau libre grâce au triathlon, les entraînements et plus récemment le SwimRun pour moi, c’était nouveau pour nous. Nouveau pourquoi ? Car on a l’habitude de gérer notre effort avant le vélo. Pour le swimrun la gestion niveau des jambes est encore plus importante. Du coup cette course je l’ai abordée plus comme un sprint (comparable à un 10k en running en terme de gestion d’effort).

Petit échauffement sur le bike !

Le départ de notre épreuve, le 2.5km sans palmes, programmé à 14h, nous a laissé du temps pour une petite sortie vélo en matinée. Impossible de ne pas se grimper le col de La Gineste pour admirer la vue sur la cité phocéenne. C’était la première fois que l’on montait à vélo. Juste assez pour faire ressurgir des souvenirs de Marseille-Cassis. Verdict : c’est bien plus simple sur le bike !

DCIM108GOPROG4669272.JPG

14h, Shark Mode On!

Une fois n’est pas coutûme on arrive pas super en avance sur le village… On récupère nos dossards (merci à la team de North pour le coup de main) puis on se met en tenue. Maillot Speedo check. Mais pas évident d’enfiler la combi avec la transpi alors qu’il fait un bon 35 degrés. J’ai attendu le dernier moment afin de ne pas surchauffer. Alors que j’abordais le truc vraiment détente, la pression commence à monter. C’est une course après tout ! L’adrénaline est la ! L’envie de bien faire aussi 🙂 J’ai en tête de faire entre 40 et 45min. L’inconnu reste la mer agitée à cause d’un vent qui souffle relativement fort.

Direction la zone de départ après un petit bisous à Anne et mes derniers mots d’encouragement. Je sais qu’elle va tout déchirer. Je sais qu’il y a un paquet de bons nageurs à Marseille mais je me porte vers l’avant du peloton pour éviter au maximum les coups des premiers mètres.

Top départ ! Premiers 200m bien, on est encore à l’abris sur une mer assez calme puis une fois sortis de la plage du Prado c’est le début des ennuis… Je prends un petit coup sur mes lunettes et le côté droit commence à prendre l’eau :/ La houle ne nous facilite pas la tâche. A l’échelle méditerranéenne c’est une mer quand même bien agitée qui se dresse devant nous. Les premiers 1000m direction l’est sont vraiment compliqués. J’essaye de rester uni et de garder une nage propre malgré les vagues. Je bois une fois ou deux la tasse sur cette première partie mais je prends du plaisir. On tourne à droite pour 500m direction le sud. Niveau vagues ce n’est pas beaucoup mieux. Je passe pas mal de temps la tête hors de l’eau pour éviter de boire la tasse et surtout garder la bonne trajectoire. Je pense alors que mon allure en a pris un coup. Mon oeil droit commence à piquer à cause de l’eau qui s’infiltre… mais fuck it, la flemme de m’arrêter !

Cela fait un moment que je nage aux côtés d’un mec et d’une fille. Ils ont l’air d’avoir un niveau pas dégeu donc je me dis que je suis dans le coup. En tout cas les sensations sont bonnes 🙂 C’est le moment de tourner autour de la dernière bouée et de prendre la direction de la plage. La je me mets en mode requin et je mets les jambes. Pour une fois qu’il n’y a pas de bike+run derrière je peux me lâcher ! Je reste au contact de mes compagnons du jour et on remonte même quelques concurrents.

La plage se rapproche. J’accélère encore plus ! J’aperçois la ligne d’arrivée, encore quelques battements et je passe la ligne. C’est de l’open water, je me rappelle alors de la course d’Aurélie Muller au JO et je tape la banderole avec mon bras ou la puce est accrochée. Hop on passe dessous et c’est le sable. A ma grande surprise je découvre le chrono en 33min quelque chose. On m’enlève la puce. Je réalise que j’ai nagé ultra vite puis je pense enfin à arrêter ma montre. Environ 1min s’est écoulé. Je découvre seulement 2000m sur ma Garmin Fenix 5 (test complet ici)… étrange, j’espère qu’elle n’a pas buguée.

Au final je termine en 33’48 et 45/349 finishers au chrono officiel ! Super content de ce résultat qui confirme une fois de plus mes progrès en nage depuis début 2017. Encore plus content de voir ma petite Anne sortir de l’eau 10min après moi. 

A post shared by FrenchFuel (@frenchfuel) on

 

Malgré les quelques gorgées d’eau salée avalées, c’est une excellente course avec de très bonnes sensations. Je l’a conseille à tous les nageurs et triathlètes. Ca peut être pas mal à intégrer dans une prépa Half Ironman ou même Ironman sur le format 5km. Qui sait, peut-être en 2018 🙂

N’hésitez pas à partager vos impressions ou à poser vos questions sur les épreuves de nage en eau libre.

Défi_Montecristo_1Défi_Montecristo_3Défi_Montecristo_5

Matthieu
Student in MKT/Com/SocialMedia/MGMT & Sport/Tech. Founder of www.frenchfuel.fr. Co-Founder of @HashtagKiwi

Répondre