FrenchFuel
Triathlon

Compte-rendu Ironman 70.3 Vichy : Veni Vidi Vichy !

Matthieu1 commentaire4 views
Ironman-703-Vichy-1

C’était il y a 10 jours ! Retour sur mon triathlon le plus aboutit sur le Ironman 70.3 Vichy. 1.9k/90k/21k pour la 3ème fois après Aix en Provence et Miami en 2016. J’avais coché cette date du 26 août 2017 pour performer du mieux possible sur un parcours qui devais me correspondre.

Une préparation optimale

Je ne vous ai pas tellement parlé de ma prépa car les entraînements sont plus parlant. Vous avez pu les suivre via Intagram et surtout via mon Strava. Cette année j’ai redoublé d’efforts pour me préparer du mieux possible sur les 3 disciplines. J’ai très bien travaillé en natation sur les derniers mois en nageant entre 2 à 3 fois par semaine. J’aurais finalement assez peu nagé en open water d’ailleurs. Sur le vélo de bons progrès aussi au fil des semaines. A pieds j’ai fait du bon taff aussi en changeant pas mal mes habitudes par rapport à ce que j’avais l’habitude de faire sur des prépa pour des semi-marathon. J’ai notamment zappé complètement la piste pour faire uniquement du fartlek sur route ou chemin. Ce qui m’a fait progresser aussi ce sont les enchainements Bike > Run. De mémoire j’ai du en faire au moins 3 ou 4 sur diverses distances (sans compter le TRI du Salagou début juin).

J’arrivais donc en très grande forme, satisfait de ma préparation et avec un objectif ambitieux dans le coin de la tête, à savoir le Sub5. Je trouve que c’est important d’avoir un objectif de chrono même si sur triathlon longue distance la course peut-être très variable suivant les conditions : chaleur, vent, combi ou pas… La combinaison tiens, c’était le grand débat jusqu’au départ. Dans ma tête je partais plutôt pour une nage sans combi même si j’espérais au plus profondément de moi qu’elle serait autorisée. Rappel : Eau > 24.6 = combi interdite. Eau < 16 = combi obligatoire. Entre les deux c’est comme on veut. J’avais donc anticipé le coup et récupéré une SwimSkin 2XU (big up les gars). Une swimskin n’est pas une combi néoprène intégrale mais une combi sans manches et jusqu’au genoux qui procure un peu plus de flottaison et une meilleure glisse qu’une simple Trifonction.

J-1 Checkin Vichy

IMG_1959
Arrivés un peu tard le jeudi soir, nous avons profité d’une bonne nuit de sommeil avec Anne avant d’aller tranquillement retirer nos dossards sur l’Ironman Expo le vendredi matin. Comme dab en tant que non licencié Tritathlon il faut s’acquitter de la licence jour… 54e en plus du prix du dossard déjà très cher, ça pique un peu. Mais bon on le sait, la saison prochaine on prendra la licence !
J’ai profité de faire une petite sortie Bike pour reconnaitre la fin du parcours vélo et me déverrouiller un peu les jambes après 2 jours off et le trajet en voiture. L’occasion de confirmer que le parcours est hyper roulant et notamment sur les 10 derniers km.
Anne et moi avons ensuite préparé toutes nos affaires. C’est le moment un peu stressant car il ne faut rien oublier avant d’aller faire le checkin vélo et sacs de transitions. Collage des stickers, nutrition, kit de réparation à fixer au vélo…. Une fois fait, on est allé déposer le tout. C’est à ce moment que la pression commence vraiment à monter alors que l’on ne sait toujours pas si on aura le droit à la combinaison.
Pas de rituel maki-sushis cette fois, on a opté pour des pâtes dans un resto du centre ville de Vichy. Une ville qui vit Ironman avec de nombreux drapeaux et autres signes Ironman dans les resto et boutiques. Ca fait plaisir et ça met dans l’ambiance !

A post shared by FrenchFuel (@frenchfuel) on

Jour j à Vichy

Le réveil sonne à 5h30 du mat… dur mais pas question de rester au lit ! Petit dej OK. On enfile la trifonction. On check la page FB Ironman Vichy et c’est officiel : Combinaison INTERDITE ! Pas de qui nous refroidir, on monte aussi sec dans la voiture direction la zone du village. On arrive sur le parc à vélo sur les coups de 6h30. Le moment de checker si tout est ok et de regonfler les pneus. C’est la ou ça se complique pour moi car je me retrouve face à cette valve de chambre à air des roues Zipp 404 que j’ai récupéré chez Cyrpéo (boutique sur Montpellier). Impossible de gonfler ma roue avant, ça gonfle dans le vide… j’essaye 5 pompes différentes, je demande à d’autres concurrents et rien n’y fait. Un mec me dit que ça lui arrive et qu’il dégonfle tout pour ensuite gonfler à bloc. Trop risqué à quelques minutes de sortir du parc à vélo. Tant pis je partirais sous gonflé :/.
IMG_2073
Sortie du parc à vélo, le départ des athlètes Pro approche (7h15). Je suis un peu à la bourre et remonte tant bien que mal la foule de triathlètes pour me positionner à l’avant dans le SAS 32-33min. Oui car sur cette course Ironman pratique ce qu’il s’appelle le Rolling Start. Pas de SAS par catégorie mais les triathlètes se placent eux-même en fonction de leur estimation de chrono. Ensuite, 3 athlètes partent toutes les 5 secondes depuis le ponton.

Swim Hard & Enjoy the Sunrise

IMG_2072

It’s GO time!

Départ à la Mario Kart depuis le ponton, 10m en courant puis on lance la montre et c’est le plongeon dans l’Allier pour 1900m de nage sans combi. Je pars plutôt fort avec de bonnes sensations. J’ai le sentiment de dépasser un paquet de monde sur les 500 premiers mètres. Je nage si vite que ça ? Ce sont-ils surestimés ? Je continue ma course sur un bon rythme régulier. 900m et c’est le demi-tour. J’essaye de moins utiliser mes jambes et je vois que je ne double plus vraiment d’autres nageurs mais je nage dans les pieds. Passés les 1500m j’essaye de redonner un coup de collier mais ma nage c’est un peu dégradée, je glisse un peu moins. Dernier petit virage direction la sortie d’eau, je fais l’effort de doubler 3-4 personnes pour sortir calmement.

Je passe l’arche du timing et clock ma Garmin pour la transition. 36min (pour 2000m) qui s’affiche à la montre je suis content pour une nage en SwimSkin 🙂 La course peut maintenant vraiment commencer !

Transition 1 plutôt rapide

La zone de transition est assez longue alors on ne perd pas de temps. Je prends un gobelet d’eau pour me rincer le visage. J’enfile mon casque et mes lunettes Oakley et c’est parti. Je pousse le vélo jusqu’à la sortie du parc ! Pour cette fois je fais le pari de ne pas mettre de chaussettes sur le vélo et ainsi gagner du temps sur le séchage des pieds. Chrono T1 = 03:41.
IMG_2276
Ride Strong in the contry

Content d’être sur le vélo même si je suis frustré de partir un peu sous gonflé. Je n’ai aucune certitude sur la pression de mes pneus mais j’estime être à moins de 6bar à l’avant et peut-être 7bar à l’arrière alors que je devrais être à 7.5bar minimum… Pas grave on va quand même rouler fort. Le début n’est finalement pas si roulant que ça avec pas mal de faux-plats montant. Je reste bloqué à 32-33km/h de moyenne avec l’impression de ne pas avancer. Je psychote et pense que mon frein arrière touche la jante. Je décide d’ouvrir mes freins au 50km et la je sens que ça va mieux. Je commence à dérouler, je m’alimente bien entre mes barres Clif et gels GU. Il fait bon sur le vélo, peu de vent. On arrive à la petite difficulté du parcours : côte de 1km à 6%. Je la passe très bien et relance fort pour embrayer sur les derniers km ultra roulants du parcours.

Ironman-703-Vichy-4

C’est à ce moment que je produit mon meilleur effort avec de grosses moyennes pour finir au dessus de 35km/h de moyenne et un temps total de 2:35:41. Je réussi ce petit challenge perso dans la course même si je suis déçu de ne pas avoir bouclé les 90km en 2h30.

Transition 2 Gotta Pee

J’arrive en T2 avec une belle envie de pisser ^^. J’attrape mon sac de transition, j’enfile chaussettes et Pegasus 34 ainsi que quelques gels et pâtes de fruits. Pause pipi avant de sortir de la zone. Cela me coute quelques secondes mais c’était absolument nécessaire pour partir serein et plus léger. Chrono T2 : 04:17

Run Hard & Resist

Je sors de T2 hyper bien. Mon objectif de Sub5 est encore bien dans les clous. J’attaque assez fort car je me sens fort. C’est souvent le cas alors que la chaleur n’a pas encore trop d’effet. Je tourne en 4:30/km au bout de 4km puis je me calme un peu car la course est encore longue. J’essaye de me stabiliser autour de 4:40-45/km. Les jambes tournent encore bien mais la chaleur arrive. Je ne manque aucun ravito pour boire et me rafraîchir avec les jets d’eau des bénévoles (super appréciable !). Pas de grandes difficultés sur ce parcours à part 3-4 petits coups de cul aux passages des ponts. Je boucle le premier tour en 47:20 ce qui est bien pour moi 🙂

Ironman-703-Vichy-7

Jusqu’au 13km je suis encore bien dans le coup puis les jambes s’alourdissent peu à peu. Les effets des efforts en natation sans combi et un bon vélo ? Surtout le soleil qui tape et le thermomètre qui monte ! Je prends alors encore un peu plus de temps sur les ravitos. J’arrive à ré-enclencher la machine au 18km que je cours en 4:31/km mais j’ai du mal sur la fin. Je passe par les 2 derniers ravitos qui sont au 19km et 20km.

Ironman-703-Vichy-6

L’erreur que je fais c’est ce stop ravito final et surtout de ne pas avoir checké mon chrono global sur la course. Cela m’aurait boosté à sprinter sur le dernier km. J’entre dans cette superbe zone de finish qui est bien fournie en spectateurs. J’en termine très satisfait de la globalité de ma course malgré 2-3 mini couacs. Moins de 1h40 sur le Semi c’est vraiment une bonne nouvelle pour moi qui est un RP de 1h32 sur la distance.

Au final je boucle cet Ironman 70.3 Vichy en 5:00:18 au chrono officiel ! 428 au scratch et 72/229 finishers de mon Age Group 25-29.

  • 36:41 Swim
  • 2:35:41 Bike 
  • 1:39:57 Run
  • T1 et T2 7min au total

A post shared by FrenchFuel (@frenchfuel) on

Je ne réalise pas le Sub5 pour 19 petites secondes !!! C’est vraiment rageant car il y avait la place encore les pneus sous gonflés, la pause pipi et pas de sprint final. Mais je préfère garder le positif : j’améliore de 35min mon précédent record sur cette distance Half Ironman. Le Sub5 sera pour le prochain ! Je marque 2553 points au classement AWA (je vous en parlais ici) et suis donc bien parti pour améliorer ma perf de 2016.

Je tiens à vraiment féliciter Anne qui a boucler cet Ironman 70.3 sur sa première course de reprise après 4mois de galère suite à une blessure. Une sacrée perf alors qu’elle avait repris la course à peine 1mois et demi avant. Cerise sur le gateau, record pulvérisé aussi pour elle par rapport à Miami.

Je vous dit un grand MERCI à vous tous pour votre soutien, vos messages d’encouragement et vos messages de félicitations après la course. Big Up à tous ceux que j’ai croisé sur place aussi 🙂 Merci à la team Zerod pour le soutien et cette sublime trifonction. Thanks to 2XU pour la SwimSkin. Et merci à tous les triathlètes qui m’ont donné des petits conseils tout au long de ma prépa. Spécial big up à Alexandre qui est finisher de son premier Full Ironman avec un gros chrono et à Jeff qui a tout déchiré et décroché sa qualif pour Kona, le Ironman World Championship !

Ironman-703-Vichy-2Ironman-703-Vichy-5

Matthieu
Student in MKT/Com/SocialMedia/MGMT & Sport/Tech. Founder of www.frenchfuel.fr. Co-Founder of @HashtagKiwi

1 Commentaire

Répondre