FrenchFuel
Triathlon

Compte-rendu : Tour de l’Hortus, des bosses et des brutes !

Matthieu1 view
GPTempDownload

Après avoir couru ma première course de 2018 sur le 25km Forest Trail, j’en ai fait de même il y a quelques jours avec ma première cyclo de l’année. Le 18/02 c’était le 88km du Tour de l’Hortus dans l’arrière pays de Montpellier.

Une bonne mise en jambes des cyclo à venir puisque je devrais prendre le départ de plusieurs courses 100% bike : l’Heraultaise, Explore Corsica by le Tour et Letape du Tour. Mon planning annuel provisoire est à retrouver ici. Un excellent moyen (et prétexte) pour préparer les triathlons et surtout sortir de sa zone de confort !!!

Pic Saint-Loup, des bosses et des brutes !

RDV dimanche matin à 11h15 à Valflaunès, petit village proche du Pic Saint-Loup. Ca tombe bien c’est exactement le coin ou je roule. Pour le parcours c’est une boucle de 22km à faire 4x (une course 110km avec 5x est aussi proposée). Ciel bleu magnifique mais je suis un peu à la bourre… comme dab. Du coup je file retirer mon dossard ou plutôt ma plaque à fixer au niveau du cintre. Je prépare mon bike et je file retrouver les potes de La Nuit Noire Cycling.

Je découvre cette ambiance bonne franquette des cyclosportives de villages 🙂 C’est très folklo. Ca ressemble aux petites courses de running mais dans un autre style.

IMG_6975

C’est parti pour 4 tours ! Alors que le speaker annonce un départ fictif jusqu’à la sortie du village (2km) plus loin, ça part à balles ! Le peloton est conséquent, environ 150 cyclistes. Ca se frotte un peu puis s’étire assez rapidement avec la route qui s’élève. Le profil du parcours est loin d’être tout plat : 332m D+ par tour avec 3 côtes. La première c’est 3,2km avec 3,4% donc rien de foufou mais ça roule déjà fort (27 de moy sur le segment). Je me dis « Bordel les mecs ne sont pas la pour prendre des photos ».

On bascule avant de rencontrer la 2ème côte. Une côtelette je dirais puisqu’on se parle de 1km à 3,9%. Vu les gars chauds qui mènent l’allure, c’est suffisant pour me faire bien chauffer les cuisses. Je suis encore bien dans le peloton et tout va bien sur les sections roulantes. Puis devant moi une chute de 2 riders… Heureusement rien de bien grave pour eux, mais avec une 30aines de personnes on se retrouve lachés de quelques dizaines de mètres. On fait les efforts pour rentrer dans le peloton avant d’attaquer la vraie difficulté du parcours : 3,4km à 3,3% sur un goudron à l’ancienne qui ne roule pas du tout.

C’est parti pour environ 8min d’effort intense. Je paye les quelques efforts consentis juste avant et je m’aperçois que le cyclisme c’est vraiment un sport différent du triathlon. Les efforts y sont beaucoup plus intenses. J’essaye de m’accrocher mais à quelques virages du sommet je décroche avec un petit groupe. Seulement au premier tour c’est pas foufou… mais ça ne vaut pas le coup de bouriner sur 1 tour pour complètement exploser.

GPTempDownload_2

Commence une aventure à 6-10 pendant les 3 tours restants. Même si nous sommes les gruppetto, ça roule tout de même fort. On prend de relais et ne perdons pas trop trop de temps sur le peloton. Sur le deuxième tour on perd néanmoins le peloton de visu mais ça bouge pas mal. Certains sont décrochés, d’autres sont repris. On continue nos efforts.

A l’abord du 4ème et dernier tour j’ai les cuisses qui chauffent. Ce tour ne sera pas aussi rapide que le premier mais ça appuie toujours fort sur les pédales. On reprends plusieurs cyclistes qui ont explosés. Histoire de finir sur une bonne note, je prends la roue de 2 mecs qui semblent plus forts que le petit groupe dans lequel je suis. On se détache dans la plus grosse difficulté pour basculer ensemble dans la dernière descente. On termine fort sans disputer de réel sprint.

Même si j’arrive bien moins fatigué que sur une course longue et montagneuse comme LetapeduTour, j’ai les quadri bien éclatés ! Au final cette cyclo est bouclée en 2:43:23 avec un joli total de 1361D+ et presque 32km/h de moyenne. Au classement ça fait 52/121 finishers. Je récupère mon petit sandwich et ma bière. A noter que le ravito d’arrivée est de très belle facture pour un si petit truc 🙂 Je retrouve les gars. Jules fait #8 et Igor fait #16 sur la 110km.

A post shared by FrenchFuel (@frenchfuel) on

Verdict : j’ai kiffé en baver ! C’était dur et intense mais que c’est bon de découvrir de nouvelles choses et de se sortir les doigts du cul. Même si je le savez déjà, c’est complètement différent d’un effort sur triathlon ou l’on roule tout en gestion sur un rythme hyper régulier. La au contraire faut envoyer comme une brute pour rester dans les roues avec de forts changements de rythmes.

IMG_7017 IMG_6991Strava_Tour_Hortus_Profil

Matthieu
Student in MKT/Com/SocialMedia/MGMT & Sport/Tech. Founder of www.frenchfuel.fr. Co-Founder of @HashtagKiwi

Répondre