FrenchFuel
Triathlon

Retour en Corse pour l’épreuve cycliste de 375km en trois jours d’Explore Corsica !

Matthieu1 commentaire6 views
sportograf-126066176

Encore un programme bien chargé en juin avec une première grosse épreuve cycliste : Explore Corsica et ses 375km & 6500D+ ! Une excellente préparation pour Letape du Tour 2018 prévu 1 mois plus tard.

EXPLORE CORSICA C’EST QUOI ?

Le concept est simple : Explore la Corse à vélo en 3 étapes et sous forme de Croisière au départ de Marseille. Un concept véritablement entre épreuve sportive et tourisme. Une formule tout compris au départ de Marseille le jeudi soir à bord du Danielle Casanova. Direction Ile Rousse pendant la nuit pour attaquer dès le vendredi matin. Ensuite du bon gros roulage avec le bateau qui suit et fait donc office de logement 🙂

Explore_Corsica_Map

Une opportunité de vivre 3-4 jours intenses que l’on ne pouvait pas refuser avec Anne 🙂 Une première pour Anne alors que je ne m’étais pas rendu en corse depuis l’âge de 7ans (sans compter un aller-retour express pour un match de handball). Un immense merci donc à ASO et l’organisation d’Explore Corsica !

Avant de rentrer dans le vif du sujet, petit point sur l’aspect sportif. Une épreuve entre exploration et performance d’où le « Explore » qui signifie que les épreuves ne sont pas chronométrées dans leur ensemble mais seulement sur certains segments : des segments grimpeurs (en gros tous les cols) et des segments rouleurs (sur le peu de portions roulantes des étapes). Un compromis parfait qui permet de gagner en sécurité sur les descentes, de profiter des ravitos et surtout du paysage !

ETAPE 1 – Ile Rousse > Ile Rousse 115km 2100D+

Réveil matinal mais pas trop sévère puisque le départ de cette première étape est prévu à 9h. Bon gros petit dej pour moi, faut prendre des forces ! Derniers réglages du bike Stiff, on regonfle les pneus, on rempli les bidons et on peut se diriger vers le centre de Ile Rousse pour le départ. Déjà une superbe ambiance pour ce vendredi. On retrouve 3-4 têtes connus notamment @marion.vlt ou @caro_flex et @atiz06 ou encore @audebaron.

A post shared by FrenchFuel (@frenchfuel) on

3, 2, 1… C’est parti pour l’exploration ! Début tout doux avec Anne, ça grimpe d’entrée sur des petits pourcentages mais pendant un moment. On apprécie déjà la vue. Malheureusement et comme prévu, le temps n’est pas de la partie. A l’approche du Col Bocca di Battaglia la pluie s’invite. On s’équipe avant d’attaquer le tout premier col d’Explore Corsica et aussi le plus dur de Corse ! 8km à 8.4% de moy et des passages à plus de 15%. Un virage à droite en mode mur qui nous met direct dans le bain… Un peu flippant je dois l’avouer surtout qu’on est déjà trempé. La montée se passera finalement bien pour tous les deux. On arrive la tête dans les nuages avec un peu de charcuterie corse en guise de reward.

La descente fût fraîche mais on aperçoit le soleil et l’eau turquoise au loin. Ensuite ça roule bien jusqu’au Col de San Colombano où l’on retrouve définitivement le soleil. Un petit col de 4.5km avec 5.2% de pente. Je suis la aussi resté tranquille pour emmener Anne vers le sommet puis l’arrivée de cette Etape 1.

sportograf-126072449

5km de l’arrivée et première galère avec une crevaison des familles à l’arrière. Coup de chance, la voiture d’assistance Mavic passe à peine 2min après ! Moins de 5min après la crevaison on était déjà repartis 🙂 On arrive donc au bout des 115km avec déjà un gros kiff sur ces routes corses. Clairement j’ai qu’une hâte c’est de remonter sur le vélo samedi matin ! Bon avant je profite de la charcuterie hein. On ira se faire un petit swim depuis la plage d’Ile Rousse puis un peu de repos bronzette bien mérité. Le soir on a pu échanger avec d’autres riders, notamment des personnes de chez Mavic, alors que Frank Schleck et Cadel Evans ne sont pas loin.

ETAPE 2 – Porto Vecchio > Propriano 125km 2200D+

On prend les mêmes et on recommence ! Cette fois c’est de Porto Vecchio, au sud est, que l’on attaque l’étape de 125km. Avec Anne on décide de rouler un peu plus fort que sur le vendredi. Ca tombe bien les 50 premiers km sont très roulant au bord de la magnifique côte. On est dans un peloton d’une 40aine de cyclistes, je n’hésite pas à prendre des relais. On arrive aux pieds des difficultés du jour : l’enchaînement du col de Bocca di La (6.8km à 6.6%) et du col de Bavella (8km à 8.1%).

La on en prend pleins les yeux ! Ambiance Canyon juste magnifique ! La bonne nouvelle c’est qu’on y est pour un moment donc on va en profiter. La GoPro a bien tourné 🙂

Premier col avec Anne que je fais à allure relativement souple mais tout en force sur la plaque. De quoi bien m’échauffer avant le col de Bavella. Petit ravito avant une portion roulante de 5km avant la grosse partie. C’est là que j’ai décidé de produire mon effort. Je dis hasta luego, on se voit en haut, à Anne et c’est parti ! J’entame ma folle remontée dans ces lacets sublimes entourés de Pins somptueux. Après 2km je passe sur le petit plateau quand même ahah. Et je continue mon gros effort au seuil en prenant vraiment mon pieds. Il commence à faire chaud donc j’ouvre grand mon maillot frenchy Chef de File.

On approche du but, je ne ralentis pas la cadence. Motivé par le nombre de cyclistes que je double (pour une fois), je ne lâche rien ! Et la, dans le denier virage à droite à environ 500m du sommet, crack la chaîne ! Je comprends instantanément ce qu’il se passe puisque ça m’ait déjà arrivé ahah. Un mec me dit qu’il va prévenir l’assistance mais je lui dis tkt, je vais terminer en courant. Ben oui, si proche du sommet, pas question de perdre encore plus de temps. Je retire la chaîne et enlève mes chaussures puis j’entame ma montée tel Chris Froome dans le Ventoux (sans le salbutamol hein ^^) en poussant le vélo. Ce qui est drôle c’est que je vais quasi aussi vite que les bikes ahah.

Explore_Corsica_frenchfuel_1

Au final ça fait juste bosser les transitions 🙂 Bref je boucle tout de même une super montée. En checkant Strava plus tard je m’aperçoit que j’ai claquer le 16ème chrono (sur 170 uploads) de la journée donc super satisfait sachant les dizaines de cyclistes bien plus forts que moi sur cette course. Une photo Epique pour immortaliser ce moment puis je vais attendre Anne au ravito juste un peu plus bas et surtout laisser mon bike entre les mains des professionnels de chez Mavic.

sportograf-126072244

J’ai à peine le temps de manger en appréciant la vue incroyable que mon vélo est prêt et que Anne arrive. Une très bonne montée aussi pour elle. On reprend des forces avant d’attaquer la longue mais peu technique descente vers Zonza. Les paysages sont vraiment fou !

La suite est hyper roulante jusqu’au 101km et le dernier ravito. Le final c’est une belle côte de quelques km avant de descendre sur Propriano. Un segment rouleur pour me faire monter le lactique une dernière fois et on passe la ligne d’arrivée. En bonus des beignets faits sur places qui viennent accompagner la charcuterie et le fromage corse.

On rentre se doucher puis le programme est simple : gros chill sur la plage avant de se dégourdir les jambes sur un petit run. Et oui l’Ironman Training n’attend pas ! On bouclera 6km à la cool au bord de plages très sauvages à côté de Propriano. Diner au resto avant un dodo tôt et profond (le bateau ne navigue pas cette nuit).

ETAPE 3 – Propriano > Ajaccio 135km 2300D+

Dimanche, le réveil fait mal mais les jambes vont bien 🙂 Encore un bon petit dej et j’enfile ma nouvelle tenue Strava avant de monter sur le Stiff. La journée va être longue et surtout très chaude. Plus de 30 degrés annoncé dans la vallée.

Le départ est donné ! 135km et 2200D+ avec un parcours assez valloné qui comprend 2 cols plutôt roulant. Départ tranquille aux côtés de Marion et son copain avec qui on va passer la journée. De mon côté j’ai prévu d’envoyer sur chacun des segments du jour. 1ère ascension, j’abandonne mon petit groupe pour monter avec un train très soutenu. Encore beaucoup de plaisir sur ces routes qui grimpent. Les 4.4% du col de Vidola sont avalés rapidement. J’attends ma clique au sommet du segment mais pas pour longtemps pusique le col de Tana (3.7km et 5.5%) pointe vite le bout de son nez. Le paysage est à couper le souffle. C’est bien plus aride dans cette région. Heureusement qu’un petit air nous rafraîchit le moteur 🙂 Encore un bel effort mais je me suis quand même senti moins fringant…

Une vue sublime et l’habituel ravito charcuterie nous récompensent. Les grosses chaleurs sont à venir dans la vallée alors je me refais un bidon avec une pastille d’hydratation Tawhiri. J’en aurais pris 2 par étape sauf le vendredi une seule. Si vous avez vu ma story instagram, ça sert notamment à éviter les crampes. Ce que je peux vous dire c’est que ça a fait merveilleusement bien le boulot pour moi.

Explore_Corsica_frenchfuel_tawhiri

Hop on entame la descente en faisant un petit coucou aux vaches et aux cochons sauvages avec qui on partage la route 🙂 Très longue descente super agréable et peu technique pendant près de 25km jusqu’au prochain ravito. Ravito nécessaire pour charger les bidons d’eau.

La suite c’est un festival de coups de culs tous plus explosifs les uns que les autres ! On garde tous le sourire mais honnêtement on ne s’attendait pas à ce que soit si éprouvant et si long sous ce soleil de plomb. On se rapproche d’Ajaccio par des descentes assez sinueuses et malheureusement @marion.vlt est victime du chute :/… Verdict : une omoplate fracturée mais un casque qui a surement permis d’éviter des blessures bien plus grave. Je souhaite à Marion de remonter très vite sur son vélo pour oublier tout ça. On termine un peu refroidit ces dizaines de km. NE JAMAIS ROULER SANS CASQUE !!! 

Dans les dernières petites descentes, la forte chaleur et des freinages trop prolongés auront raison de ma jante avant…. Je connaissais ce risque mais gros coup de flip avec ma jante qui se gondole et rend mon freinage avant inutilisable !!! 3 couilles en 3 étapes au moins pas de jaloux. Clairement celle-ci je m’en serais bien passé car c’est envoi au SAV FFWD pour échange ou réparation.

On termine en roue libre sur une plage qui se trouve à 15km d’Ajaccio. Médaille bien méritée et ravito les pieds dans l’eau 🙂

On termine cette belle aventure par un retour au bateau en gros peloton encadré par les forces de l’ordre. La journée n’est pas encore terminée pour Anne et moi car on a décidé de se faire un petit enchaînement sur le run. Un bon training avec de la chaleur. Je finis avec 11km dont 6km faits à allure Ironman avec d’excellentes sensations !

Infos et résultats sur : http://www.explorecorsica.fr/fr. Pour revivre ces 3 jours en vidéo je vous invite à regarder cette vidéo officielle.

A post shared by FrenchFuel (@frenchfuel) on

Franchement que du positif à retenir de cette aventure de ouf. Beaucoup beaucoup de plaisir, la Corse c’est juste magnifique. Une organisation aux petits oignons du début à la fin. Mavic qui m’a sauvé plusieurs fois ^^ Un format de course par segment parfait pour envoyer tout en profitant. Clairement je bloque déjà la date pour 2019 !

Pour finir je tenais à féliciter ma petite warrior préférée Anne qui a relevé le défi au la main malgré l’appréhension à l’embarquement. Je souhaite un très bon Ironman Nice ce week-end à @audebaron que l’on a pu rencontrer sur place et encore une fois un bon rétablissement à Marion !!!

sportograf-126074151Explore_Corsica_frenchfuel_2Explore_Corsica_cochons

Matthieu
Student in MKT/Com/SocialMedia/MGMT & Sport/Tech. Founder of www.frenchfuel.fr. Co-Founder of @HashtagKiwi

1 Commentaire

  1. je relis ton post après être allée en Corse.
    Vous avez beaucoup de mérite car la Corse, c’est vraiment très vallonné ! On était en vacances dans le coin Ajaccio- Propriano. Pas mal de cyclistes qui avaient l’air d’en baver.

    Un grand bravo à vous 2 pour avoir bouclé ce tour de la Corse .

    Et je confirme, c’est vraiment l’ile de beauté .

Répondre