FrenchFuel
Triathlon

Ironman Vichy 2018 : une première parfaite sur la distance reine !

Matthieu2 views
Finish_Line_LBJ_frenchfuel_vichy

YOU ARE AN IRONMAN ! C’était il y a presque 10 jours que j’entendais ces quatre mots pour la première fois ! Retour sur mon premier Ironman sur le Ironman France Vichy 2018. Après plusieurs Half Ironman bouclés entre 2016 et 2018, il était temps de franchir la marche supérieure sur la distance reine : 3.8k/180k/42k. Un retour sur Vichy 1an après mon meilleur Ironman 70.3 (CR ici) effectué en Auvergne avec l’envie de faire tout aussi bien. 

Une grosse préparation

Se donner les moyens de ses ambitions, c’est comme ça que je résume ma prépa pour ce premier Full Ironman. Beaucoup d’heures d’entraînement, du volume et de l’intensité, du quanti et du quali. Même s’il est difficile d’estimer son chrono pour un premier Ironman, je suis obligé de me fixer des objectifs relativement précis pour pouvoir bosser dans la bonne direction à l’entraînement. Les miens étaient annoncés : autour de 1h05-10 sur le swim, Sub5 sur le bike et autour de 3h40 sur le Run. Le tout ferais environ 10h avec les transitions. Je sais que peu de personnes m’en croyaient capable mais à vrai dire mois aussi ^^
Comme je vous le disais ICI, j’ai la chance d’avoir assez peu de contraintes perso pour pouvoir beaucoup m’entraîner et de façon régulière. Au final, plusieurs semaines passées autour de 20h dans l’eau, sur le vélo et à pied.
Je n’ai pas pris trop le temps de vous parler de ma prépa (même si beaucoup de choses sont visibles sur mon Strava) mais promis je vais revenir dessus 😉
En tout cas j’ai réellement switché en mode prépa Ironman après le Ironman 70.3 Barcelona fin mai. Une course qui ne s’était pas passée comme prévu donc j’avais à coeur de redoubler d’efforts à l’entraînement. Si je dois décrire très succintement mes 3 mois d’entraînement je dirais :
– Vitesse et pas de combi sur la natation 
– Gros focus Bike avec travail d’allure course
– Volume hebdo sur le run mais très peu de sorties longues
– Beaucoup d’enchainements Bike > Run
Grâce à cette prépa je suis arrivé vraiment confiant à Vichy alors que j’allais me lancer dans l’inconnu. J’avais hyper bien encaissé les séances clés du training : 2x (2h-bike(1h souple + 1h allure course) + 1h-run allure course) et 200km bike + 12km run sous la canicule.

J-1 Checkin Vichy

IMG_5135
C’est accompagné de ma supportrice #1 Anne et de mes parents que je suis arrivé à Vichy le vendredi soir, à j-2 donc. Petit tour sur l’Ironman Expo le samedi matin pour récupérer le dossard. Bonnet distinctif AWA puisque j’avais accumulé des points grâce à mes courses de 2017 (toutes les infos ici). Par contre étrangement tous les AWA que l’on soit Gold, Argent (mon cas) ou Bronze avons eu un bonnet gold. Je ne sais pas si c’est normal… J’ai profité de faire une petite sortie Bike en début d’aprèm pour me déverrouiller un peu les jambes après 2 jours off et le trajet en voiture. On a eu la confirmation que cette année la nage se ferait en combi ! Une grande joie car ça va plus vite et on se fatigue moins. Le seul truc c’est que j’avais banni ma combi de mes entraînements et n’avait pas nagé avec depuis Barcelone 3 mois auparavant 🙂
Petite sieste puis c’était déjà l’heure de préparer tout le matos ! Etrangement très peu de stress cette fois. Je commence à être rodé au rituel ? Collage des stickers, nutrition, kit de réparation etc…. Direction le parc à vélo pour déposer la machine de guerre : BMC Timemachine 01 préparée par les copains de Toulouse Bikes. Clairement cette année pas d’excuse sur le matos car il roule presque tout seul ^^
Un dernier repas assez conséquent mais sans trop se gâver (l’étape gavage de glucides venait d’être faite le jeudi, vendredi et samedi midi). Hop au dodo car le réveil sera matinal !
Côté équipement : je porte la Tri-Fonction Z3r0D TT Suit et la combinaison Z3r0D Vangard en vente sur zerod.com, lunettes Oakley Flight Jacket dispo ICI et casque Oakley. A mes pieds j’ai opté pour la Nike Pegasus 35 qui est dispo sur i-Run.fr et actuellement à -20% avec le code RENTREE20. Pour la nutrition c’est Clifbar, Gu Energy et Tawhiri dispo sur i-Run.fr également (sauf tawhiri).

Jour j à Vichy

IMG_8256
Le réveil sonne vers 5h15 de mémoire… Dur mais c’est bientôt le moment d’aller au charbon ! Le petit dej c’est hyper important ! On se colle les tatouages et on enfile la combi. Clairement il ne fait pas chaud dehors… 8-9 degrés annoncés. Il fera bien plus chaud dans l’eau 🙂 On enfile la trifonction et direction le village. Avoir Anne pour m’assister c’est vraiment un gros plus et ça enlève du stress. Cette année pas de soucis pour gonfler les pneus. Tout est prêt, je suis juste un peu à la bourre si je veux partir dans le bon SAS.
Pas de Pro sur cet Ironman donc ça attaque directement par le Rolling Start des athlètes amateurs Age Group. Je me faufile pour me positionner dans le SAS +ou- 1h. Je rappelle le Rolling Start : pas de SAS par catégorie mais les triathlètes se placent eux-même en fonction de leur estimation de chrono. Ensuite, 3 athlètes partent toutes les 6 secondes depuis le ponton.

Swim Hard & Enjoy the Sunrise

5_m-100837443-DIGITAL_HIGHRES-2239_003871-19964797

LET’S DO THIS SHIT!

10m en courant sur le ponton, on lance la montre et c’est le plongeon dans l’Allier pour 2 boucles de 1900m de nage. Super bonnes sensations dès le début. Je glisse bien, je nage proprement et j’ai plutôt le sentiment de doubler des triathlètes plutôt que l’inverse. Bon pour le moral 🙂

Le temps passe hyper vite, 1000, 1500m, j’arrive pour la sortie à l’australienne hyper bien et j’ai hâte de voir ou j’en suis. Je check ma montre et je vois 31 minutes et des poussières. YEAH les sensations sont confirmées par le chrono. C’est reparti pour 1 tour !

Début du 2ème tour, j’ai l’impression d’être moins rapide sur les 1000 premiers mètres. Mais une fois le demi-tour effectué, je relance la machine. J’en vois plusieurs accélérer vraiment fort donc j’essaye d’en faire autant. Les épaules ne tirent pas trop donc c’est le moment ou jamais.

Je franchis l’arche du timing et clock ma Garmin pour la transition. 1h02 pour ces 3.8km se qui me rend tout joie 🙂 J’ai parfaitement lancé mon Ironman en nageant plus rapidement que mon estimation. Place au bike !

Transition 1 correcte

La zone de transition est assez longue mais j’avais la chance d’avoir un petit dossard donc le vélo est sur un rack prioritaire tout près de l’arche de départ/arrivée du bike . J’enlève ma combi, je prends le soin de bien me sécher car il va faire frais. Puis j’enfile mon casque et mes lunettes Oakley et c’est parti. PS : pas de chaussettes pour moi sur le bike. Je pousse le vélo jusqu’à la sortie du parc ! Chrono T1 = 05:23.
PUSH HARD FOR 5 HOURS

45_m-100837443-DIGITAL_HIGHRES-2239_045692-19964837

Après ce bon début j’ai qu’une envie c’est continuer sur ma lancée ! Le début du parcours est plutôt en faux plat montant donc j’essaye de faire le boulot. Les jambes tournent bien mais la route est longue. Je m’alimente régulièrement en barres et bonbons Clif et en boisson Tawhiri. Dans mon souvenir la deuxième partie était plus roulante que ça (hormis la petite côte de 1km à 6%). Déjà 70km et je me dis qu’il sera difficile de maintenir l’allure souhaitée. Je boucle le premier tour quasiment dans les clous.

90km c’est le moment ou j’ai choisi de manger la petite quiche loraine. Important d’avoir un ravito salé réconfortant pour moi. C’est ce que j’avais mangé sur mes 2-3 sorties longues de la prépa. Toute la nutrition passe bien. Je me prends un petit gel Gu caramel beurre salé, mon préféré <3

Sur le bike aussi le temps passe plutôt vite au final. Mon compteur n’affiche pas les 36km/h voulus mais je préfère rester sage et en garder un peu pour le marathon. Tant pis pour le Sub5 !

A ma surprise j’arrive au bout de la deuxième boucle avec environ 175km et non 180. Ca fait toujours zizir !  Encore plus quand ça permet de boucler le bike en 4:59:37 ! 36.10km/h officiel du coup. En réel je suis plutôt à 35.5km/h.

Transition 2 Gotta Take a S***

Dernier virage et je descends du bike. OH FUCK carton jaune. Monsieur l’arbitre a estimé que j’avais mordu la ligne avec mon pieds :/ J’ai beau tenter une négociation, c’est sans issu, tant pis pour ma gueule.

J’arrive en T2 avec une mega envie de pisser, je me suis retenu tout le parcours pour ne pas perdre du temps ^^. J’avais également prévu de faire la grosse commission pour être tranquille sur le run. Je m’exécute ! Cela me coute quelques secondes mais c’était absolument nécessaire pour partir serein et plus léger. Serein c’est pas vraiment le terme puisque je ne trouve pas la Penalty Tent pour aller purger ma peine… Chrono T2 : 06:11

Run Hard & Enjoy until the end

IMG_4861

Je sors de T2 un peu frustré ahah. Une pénalité à purger que l’on m’annonce de 5min!!! Je ne vois pas la Penalty Tent donc je demande à droite à gauche et un bénévole me dit « t’inquiète fais ton 1er tour et tu t’arrêteras à la Penalty Tent à la fin du tour ». Je m’exécute et un peu bêtement je suis obnubilé par cette pénalité et du coup je pars vite en me disant « Tu fais un tour fort puis tu vas pouvoir te reposer, t’étirer et te ravitailler pendant 5min ». Bien que Anne me crie dessus en me disant que je vais beaucoup trop vite je reste sur des bases de 4:30-35/km car je me sens hyper bien. J’arrive au bout du tour et je fille purger ma pénalité. Les officiels prennent mon dossard et lancent le chrono. Je leur demande ensuite « C’est bien 5min ? » et la un des gars me répond « Ah non c’est seulement 1min pour ce type de pénalité ! Il te reste 20sec ! » – « Oh bordel j’avais prévu de m’étirer tranquillou ^^ ». Ca reste une bonne nouvelle puisqu’au final j’ai donc gagner un peu de temps sur mes estimations.

Je boucle le premier tour et ça repart ! J’engrange un max d’énergie envoyée par Anne, mes parents et tous les supporters sur le parcours. Merci à vous !!! Je suis encore bien sur ce 2ème tour que j’aborde par contre à mon allure cible à savoir 5:00/km. Ca se gâte un peu niveau du bide et passage obligatoire aux toilettes au km 14. Ca fera environ 2min de perdu… Je repars et les sensations sont toujours là. Je sais que je dois pouvoir tenir cette allure jusqu’au km 25 environ.

Je continue à bien boire, m’alimenter et me faire asperger. Il commence à faire un peu chaud mais les conditions sont quasi optimales. Je ne ressens pas d’effet de surchauffe comme ça avait été le cas sur le Half en 2017 ou encore sur le Half de Barcelone en Mai.
Je boucle ce 2ème tour et 21km autour des 1h45 donc pile dans les clous de l’objectif. Je me dis que je suis en train de faire un truc vraiment pas mal !!! 🙂

_DSC3487

3ème tour : A partir de 26km les jambes commencent à donner des signes de fatigues. Ca fait chier car le cardio est hyper bien. Je commence à me dire que j’ai peut-être fait une connerie sur le 1er tour ^^. Pas grave ça va le faire !!! I’m gonna fucking do it! Je continue sur un rythme correcte mais ça drop un peu niveau allure. Je tourne plutôt autour de 5:25/km puis de nouveau l’envie pressente de passer aux toilettes arrive. Faut dire que je n’ai rien pris de solide depuis le vélo à part des bonbons Clif. Juste avant de boucler le 3ème tour je serre les dents et surtout les fesses puis je passe aux toilettes. La encore du temps de perdu, je dirais autour de 3min d’après mon Strava ahah.
Je me dis que le plus dur est fait ! Je repars presque de plus belle et profite des encouragements tout au long du parcours. Les petites affiches déposés par Anne sur le parcours me font un bien fou !  Je commence à piocher et les jambes sont de plus en plus lourdes. Manon Genet (5ème la veille chez les Pro), Marine Leleu et tous les autres me redonnent un peu d’énergie ! Entre le km 35 et 38 c’est vraiment dur mais je m’accroche. L’allure drop autour de 6:30/km voire plus sur certaines portions.
Je n’ai plus Anne pour m’indiquer ou j’en suis au chrono officiel car elle m’attend sur la ligne. Vous me direz « Ben regarde ta montre ? » oui mais voila j’avais eu un bug sur la partie vélo et je sais que mon chrono total n’est pas bon… J’essaye d’accrocher des wagons qui courent sous les 6:00/km puis je fais, à postérieuri, l’erreur de prendre quelques secondes au dernier ravito avant le passage sur le pont. Il reste à peine 1.5km à boucler !!! Je passe le pont et c’est à ce moment qu’un groupe de supporter me jettent « ALLEZ GO GO TAPE UN SPRINT TU VAS LE FAIRE ». Je comprends que c’est pour le Sub10 et j’accélère donc alors qu’il reste environ 800m. Je donne tout mais impossible de courir comme une gazelle ^^
Au final je boucle mon premier Ironman en 10:00:31 au chrono officiel ! 127/1289 au scratch et 19/112 finishers de mon Age Group 25-29. LE FEU !
  • 1:02:06 Swim (1:38/100m)
  • 4:59:37 Bike (35.29km/h)
  • 3:47:13 Run (5:28/km) 
  • T1 et T2 00:11:36 au total

A post shared by FrenchFuel (@frenchfuel) on

Bordel que c’est bon ! Mais que c’est une nouvelle fois rageant de ne pas franchir cette barre symbolique des 10h pour 32sec ! La même qu’un an plus tôt sur le Half LOL !!! D’autant plus rageant quand on sait ce qui me coûte le Sub10 : la pénalité et une pause caca de trop. Mais je préfère garder le positif car il n’y a que du positif sur cette course quasi parfaite ! Une gestion impeccable du début à la fin. Honnêtement je ne pouvais pas réver meilleur début sur cette distance Ironman ! Le plus important c’est que j’ai surkiffé toute la course. De la nage au run en passant par le vélo, j’ai pris énormément de plaisir et j’ai vraiment eu le feeling de moins souffrir sur la fin par rapport à mes IM 70.3. Incroyable !

Les grandes satisfactions par discipline :
– je nage en 1:38/100 soit aussi rapide que sur le Half de Barcelone mais avec le double de distance
– Sub5 et une vitesse moy plus élevée (35.5km/h) que l’année dernière sur le Half de Vichy (35km/h)
– Je termine à seulement 4min de mon PR sur le Marathon de Paris

C’est le moment des remerciements 🙂 Je tiens à vraiment féliciter ma géniale Anne qui m’a soutenu pendant toute la prépa et qui a été un super soutien le jour j notamment sur la partie Run que je redoutais. Bientôt les rôles seront échangés <3

Je vous dis un immense MERCI à vous tous pour votre soutien, vos messages d’encouragement et vos messages de félicitations après la course. Vraiment ça fait chaud au coeur ! Big Up à tous ceux que j’ai croisé sur place aussi 🙂 Merci à la team Z3r0d pour le soutien, les conseils et cette sublime trifonction. merci aux autres marques qui me soutiennent : Clif / Gu / Tawhiri, Oakley etc…. Et mon club Made In Tri qui me prodigue toujours de bons conseils. Merci aussi à tous les triathlètes et athlètes qui m’ont donné des petits conseils tout au long de ma prépa. Je pense à Pierre, Norbert, Quentin, Thomas, Lucas, Xavier, David, Alex etc…

Et un grand bravo à tous les finishers du Ironman Vichy et Ironman 70.3 Vichy. Vous êtes des machines !!! Vichy est définitivement le plus bel event Ironman que j’ai pu faire. Ambiance de folie, super orga, bref rien à dire !!!

51_m-100837443-DIGITAL_HIGHRES-2239_054957-19964843IMG_5427finishercertificate-Ironman-Vichy-2018

Matthieu
Student in MKT/Com/SocialMedia/MGMT & Sport/Tech. Founder of www.frenchfuel.fr. Co-Founder of @HashtagKiwi

Répondre