FrenchFuel
TrainingTriathlon

Les incroyables ressources du corps humain

Matthieu1 view
3F1U2505

Le corps humain, cet outil incroyablement costaud, capable de repousser les limites du possible.

« Courir 160km, ces gens sont vraiment des malades… », « un Ironman ? 3.8km de nage, 180km de vélo et un marathon ?? Mais comment c’est possible ? ». On les a tous entendu ces phrases. On les a sûrement dites ou pensées nous mêmes un jour. Moi le premier il y a 3 ans et demi quand j’allais m’élancer sur mon premier triathlon en mode découverte. Jamais je ne me serais imaginé participer à un Ironman.

Mais c’était sans compter sur les capacités exceptionnelles du corps humain à s’adapter et à « encaisser » des charges d’entraînement de plus en plus grandes, de plus en plus intenses… semaines après semaines.

Cela faisait longtemps que je voulais évoquer ce sujet (depuis Ironman Vichy en fait). On en parle souvent avec Anne car on s’en ai bien rendu compte au fil du temps et surtout après cette année 2018 assez folle. Puis j’ai vu le post de Sissi Cussot qui s’est mise à doubler ses entraînements jour pour préparer l’UTMB (160km). Cela faisait quelques mois que je l’invitais à essayer car justement le corps humain est capable de tout !

Perso je n’ai pas d’aptitudes physiques particulières, je suis juste poussé par ma passion et l’envie de me dépasser. L’été dernier, comme je vous disais ici, j’ai fait des semaines à plus de 20h semaine. C’est énorme par rapport à une pratique « classique » du sport, mais c’est peu par rapport à la charge d’entraînement des élites. Vincent Luis est à 35-40h semaine ! Mo Farah et Eliud Kipchoge mangent environ 200km de run par semaine avec 2 runs par jour. Yuki Kawauchi fait des sorties longues de 50km et jusqu’à 100km !!!  Peut-être plus ouf encore : Madonna Buder qui tourne encore sur Ironman à plus de 80ans ou encore John Young finisher Ironman alors qu’il est atteint de nanisme. Et je ne parle même pas de Philippe Croizon qui a traversé la manche à la nage sans bras ni jambes ! Mais alors quel est le secret ?

Vincent_Luis_training_Load

Réponse : la capacité du corps humain à s’adapter et s’habituer à l’augmentation de la charge d’entraînement.

Bien sûr qu’il y a une multitude d’éléments qui rentrent dans l’équation : motivation, nutrition, sommeil, récupération, équipement, temps dispo etc… mais c’est un autre sujet. Le point ici est de vous faire comprendre, comme je l’ai compris, que le corps humain est capable d’aller toujours plus loin.

Si tu peux courir 10km, tu peux en courir 10 de plus ! Si tu peux rouler 200km, tu peux le refaire le lendemain ! Si tu peux nager 3.8km, tu peux traverser la manche à la nage !
Tout est question d’habituer son corps à l’effort. Nos fibres musculaires se consolident, enregistrent la douleur et nous permettent d’augmenter la distance petit à petit avec le temps.

Je vais parler de ce que je connais le mieux : ma propre progression entre le 30/08/2015 mon premier TRI et le 26/08/2018 mon premier Ironman.
Été 2015 : mes premières foulées après avoir roulé 30km à 25km/h = mes jambes BÉGAYAIENT ! Comment vais-je survivre à un triathlon ?
Été 2018 : je pars en 4:20/km avec la sensation que les jambes courent toutes seules pourtant après avoir roulé à 36km/h de moyenne pendant 5h (bon je me suis vite fait calmé après mais je n’ai jamais eu de crampes).
Quelles différences ? Le temps passé à enchaîner les km, à varier les intensités mais surtout à prendre conscience que tout est possible avec une approche Step by Step. Entre ces 2 épreuves, il y a eu une augmentation linéaire en Swim / Bike / Run et de nombreuses courses intermédiaires :
– 2015 : 10km / 1000km / 500km – début tout doux avec un TRI découverte
– 2016 : 55km / 5500km / 1000km – 2 Ironman 70.3 + 2 M et beaucoup de vélotaf
– 2017 : 132km / 6800km / 1350km – 2 Ironman 70.3 + 1 marathon + 1 OCC + 1 Etape du Tour
– 2018 : 220km / 11600km / 1850km – 1 Ironman + 2 Ironman 70.3 + 2 M + 1 Etape du Tour + Eplore Corsica

Bon si on en croit cette courbe 2019 risque d’être animée ^^ Et imaginez après ? Ce que je sais c’est qu’un jour je serais au départ des Diagonale des Fous, UTMB, Transcontinentale etc… Car j’aurais habitué et éduqué mon corps pour y arriver !

Srava_Stats_frenchfuel_2018_overview

Évidemment le Mental a aussi une grande part de responsabilité, car sans lui, le plein potentiel du corps humain ne pourrait être exploité. Cela fera office d’un prochain post très bientôt.

J’espère que cet article vous plaira et que surtout il vous aidera à prendre conscience que vous avez entre vos mains la meilleure machine jamais créée sur terre. Comme Eliud aime le dire, « NO HUMAN IS LIMITED« . Soyez Fort et Kiffez bien !

1705 john young family 740Strava_Stats_aout_2018

Matthieu
Student in MKT/Com/SocialMedia/MGMT & Sport/Tech. Founder of www.frenchfuel.fr. Co-Founder of @HashtagKiwi

Répondre