FrenchFuel
Running

Berlin Marathon 2019 : gros kiff sur ce marathon surprise !

Matthieu3 commentaires558 views
5456_20190929_123436_183943137_original

Le marathon, la distance reine et une participation un peu imprévu à mon premier Marathon Major grâce à i-Run et adidas. Retour sur ce magnifique Berlin Marathon 2019 qui m’a redonné goût à ces fameux 42.195km !

Mon premier marathon c’était en 2017 à Paris (3:43:22). Depuis de l’eau a coulé sous les ponts avec notamment un Ironman (= donc un marathon couru) et une forme physique générale bien meilleure. Depuis 2ans gros focus triathlon longue distance donc j’avoue que j’avais un peu mis de côté le marathon et même plus généralement les épreuves de course à pied. Un Semi de Bordeaux en 2018 (1:28:17) et un petit 10km à la Grande Motte en début 2019 (41:14) avec 2 PR mais guère plus…

L’opportunité tombe autour du 20 juillet grâce à i-Run et adidas : le 28/07 je m’inscris donc à mon 2ème marathon. A peine plus de 2mois pour la prépa…. ça va bien se passer ^^

Allez hop, je vous raconte mon week-end BMW Berlin Marathon 2019 maintenant tout de suite.

PREPA EN ACCELERE AVEC CHANGEMENT D’OBJECTIF CAR C’EST PLUS DROLE

Une prépa marathon en 2 mois, c’est tendu mais faisable. Mon volume d’entraînement « routinier » m’a permis de me lancer sur ce marathon. Au départ, et après discussion avec David Gosse (qui m’a fait ma programmation de prépa) je me suis fixé 3h10 soit 4:30/km.

Les premières séances se passant très bien, je me suis testé sur 4:20/km pour finalement tenter 3h05. J’avais trouvé je pense le bon compromis ! Les grosses séances se sont toutes très bien passées à l’exception d’une seule ou je n’étais pas dans le coup, mal au bide etc…

Et puis, Romain @romain_anglade, athlète du team i-Run, qui était aussi de la partie, m’envoie un message à J-20 environ en me disant qu’il ne sera pas en cannes pour faire lui un chrono (RP en 2:35) et me propose de tenter le Sub3 en m’accompagnant. David est dubitatif, j’insiste un peu car la tentation est trop forte… surtout à Berlin, surtout avec un pacer de choix…. Mais clairement ce n’est vraiment pas conseillé de modifier son objectif comme cela surtout si proche de l’échéance ^^

Niveau chiffres, cette prépa se résume à :
🏃‍♂️ 558.6km
🚴‍♂️ 1257.6km
Ces 2 mois m’ont clairement fait sortir de ma zone de confort sur la CAP avec de loin mon plus gros bilan.

IMG_7530

J’effectue mes dernières séances avec mes chaussures de course : adidas Adizero Boston 8. C’est un chouya light pour moi gros rhino que je suis mais les allures sont tenues, j’engrange un peu de confiance.

Arrivés à Berlin vendredi soir avec Romain, on a profité du samedi matin pour faire un petit shake out run + tour à la adidas Run Base Berlin avant d’aller chercher nos dossards. Tout impressionnant cet ancien aéroport de Tempelhoff ! Nous sommes ensuite allés manger un très bon bowl chez Steel Coffee Berlin avant de rentrer se mettre au chaud et au sec pour se reposer. Derniers préparatifs au niveau de la tenue avec le dossard à accrocher ainsi que la puce à accrocher à la chassaure (oui à l’ancienne).

RACE DAY

D-Day ! On y est. Le réveil sonne à 6h pour prendre le petit dej primordial d’avant course. Pas de folies ce matin. J’enchaine sur la crème Nok pour éviter tous frottements, pause caca et c’est déjà l’heure de décoller pour prendre le métro. Heureusement notre départ est prévu qu’à 9h25 dans la vague 2 /SAS E. Heureusement que Romain avait coché le sac pour la consigne au moment de l’inscription car de mon côté j’avais choisi le Poncho. Et oui car c’est ou l’un ou l’autre et surtout pas de conseigne possible si on choisit le poncho ! Bon à savoir n’est-ce pas !

20min de warmup et c’est déjà le moment de se diriger dans le SAS de départ. Les premiers départs sont lancés avec les Elites alors que le ciel est encore bien dégagé. On espère que ça va durer mais la pluie est attendue vers midi… Les SAS c’est un peu un délire à Berlin car de simples barrières sont posées sur les côtés. Très clairement on aurait pu partir avec le SAS A sans aucun problème. On hésite à partir en fin de vague 1 puis finalement on choisit de se mettre tout tou devant de la vague 2. C’était limite perturbant puisqu’on était littéralement en première ligne ^^

IMG_7815

RACE TIME

Let’s Run Berlin !

Coup de feu et c’est parti ! Départ assez rapide mais pas trop non plus. Personne devant donc pas besoin de s’échapper de la masse. Mon allure cible est 4:12/km pour ce début de course. Sensation hyper chelou des 2-3 premiers km puisque l’on ai solo avec juste 1 chinois et 1 brésilien. On rattrape finalement la queue du SAS D parti 10min avant.

5456_20190929_092828_183291840_original

Pour le moment tout roule, j’avale le bitume à l’allure cible. Le cardio n’est pas trop haut. J’ai juste déjà envie de faire pipi… Bref pas grave ça attendra. Passage au 10km en 42:22 au chrono officiel (41:52 à ma montre) donc je sais que ce sera dur à tenir. J’enquille un gel GU Engergy et l’avancée continue !

Arrivé autour du semi j’ai toujours envie de faire pipi et je commence à avoir un peu mal au bide. Super… Je serre les dents et je repousse ma prise du deuxième gel. Au 25km j’ai déjà ralenti l’allure car ça va moyen (4:22/km). Je décide d’ingurgiter mon gel et de faire un stop express aux toilettes. 1min de perdue mais les sensations sont bien meilleures ! Je peu repartir sur du 4:20/km. Je n’essaye pas à tout prix de tenir 4:15/km car il est déjà trop tard et je sais que c’est trop risqué pour la suite. Comme si ce n’était pas assez dur, la pluie s’invite déjà.

Jusqu’au 34ème je suis encore pas trop mal. Les 3h05 sont encore largement jouables. Je dis à Romain que je vais essayé de gérer sur 4:25/km mais je commence à piocher sérieusement. Est-ce que je risque le Pop Corn au 38ème ou bien je réduis encore ? Choix de la sagesse ce sera. Romain m’aide énormément en s’occupant de me ravitailler en eau. J’ai pris mon dernier gel mais le mollet droit est de plus en plus tendu. Rapidement ce sont les adducteurs/ischios qui me font des alertes type crampes. OMG c’est flippant je vous jure ! Surtout que j’en ai jamais eu à cet endroit du corps.

IMG_8186

Je serre les dents, j’essaye de rester autour d’une allure de 4:45-4:50/km. Je vois le Sub 3:05 s’échapper mais impossible pour moi d’accélerer. La pluie redouble d’intensité mais les spectateurs sont toujours dehors. On approche de la fin. Moralement c’est dur car il y a un sacré décalage entre ma montre et le kilométrage officiel (250m d’écart déjà au semi, puis 500m sur la fin).

Reste moins de 2km. Dernier virage, on aperçoit la Brandenburger Tor. Le dernier km se fait 100% au mental avec une légère accélération. PS : dans ma tête j’allais aussi vite de Bekele ^^
On passe sous la porte, l’ambiance est ouf malgré les trombes d’eau. Dernier 700m en 4:33/km pour franchir la ligne en sub 3:10 ! Yallah que ça fait du bien !

Hell Yeah! Je termine bien épuisé ce BMW Berlin Marathon en 3:09:36 ! Soulagé je suis. Aucun regret, j’ai tenté, c’était couillux et surement encore hors de porté pour moi mais tant pis. Ca passera la prochaine fois avec une vraie belle prépa 🙂 Puis pour mon deuxième marathon, j’améliore quand même mon PR de 34min avec des temps de passage au 10k et Semi à seulement 1min de mes PR respectifs LOL.


View this post on Instagram

A post shared by FrenchFuel (@frenchfuel) on

Je remercie du fond du coeur Romain qui s’est baladé pendant 3h10 pour m’accompagner et m’aider à aller le plus vite possible sur l’arrivée. Pas le temps de trop kiffer car la pluie me frigorifie. On trace (comme je peux car j’avance plus ahah) se changer. On récupère quand même la jolie médaille bien méritée. Je me fais une joie de boire la bière finisher après ne pas avoir bu une goute d’alcool en 2 mois. Oh Wait on me dit plus tard qu’elle était sans alcool MDR…

Un grand merci à Romain encore une fois. Merci beaucoup à David qui m’a coaché et préparé toutes mes séances. Et bien sûr merci beaucoup à ma Anne qui m’a soutenu.
Je remercie aussi énormément adidas et i-Run sans qui ce ne serait jamais arrivé. Bon les gars la prochaine fois prévenez mois 4mois avant hein ^^

Pour finir, je vous recommande 100X ce super marathon ! Un vrai régal sur le parcours avec des encouragements tout du long. Une orga au top. Et un parcours qui est un vrai billard, juste parfait pour un RP.

N’hésitez pas à partager vos impressions de finishers, de supporters ou de futurs marathoniens.

certificate_BMW_Berlin_Marathon_frenchfuel

IMG_7873 5456_20190929_123311_183252613_original IMG_7865

Matthieu
Student in MKT/Com/SocialMedia/MGMT & Sport/Tech. Founder of www.frenchfuel.fr. Co-Founder of @HashtagKiwi

3 Commentaires

  1. Bravo. Beau récit ça donne envie d’y aller à ce Marathon de Berlin. Vu que tu fais du trail aussi de temps à autres ça ne parait pas interminable un marathon si tu dois comparer ?
    Pour les Adidas boston 8 t’es limite niveau poids d’après ce que tu dis du coup pas de blessures à déclarer apparemment.
    Bonne récup à toi.

  2. Bien joué à toi pour ce PR. Juste pour te prévenir qu’il y a une petite faute dans le paragraphe Race time « puisque l’on ai solo » à la place de « puisque l’on est »

Répondre