FrenchFuel
Triathlon

Ironman 70.3 Marrakech : Encore en progrès sur cette première édition au Maroc !

Matthieu104 views
44_m-100932110-DIGITAL_HIGHRES-3158_090704-35856036

Salam Marrakech ! Une dernière course au soleil pour boucler la saison Triathlon : Ironman 70.3 Marrakech. En chiffres, cet Ironman 70.3 était mon 8ème en 3ans, et comme en juin dernier aux Sables d’Olonne, j’ai inauguré un nouveau Half du label Ironman à Marrakech au Maroc.

Grand soleil marocain pour boucler la saison 2019

Direction Marrakech pour finir une saison plus light que 2018. Plus light mais focus un peu plus sur le quali que la quanti. Pas mal de chamboulement perso avec notre nouvelle maison donc le plan était de faire le Half des Sables d’Olonne à mi-année puis le Half de Marrakech fin octobre pour terminer en beauté (et surtout plus tôt que l’année dernière au Barhain).

Comme souvent on a profité de l’opportunité pour allier compétition et voyage 🙂 Départ le mercredi soir à j-4 pour passer 3 vrais jours sur Marrakech afin de s’acclimater, tester nos bikes et nos vélos. Et surtout ne pas avoir à trop stresser !!! Côté vélos on a embarqué les notres dans l’avion via des housses Scicon. Aucun soucis à souligner. Pour infos, Ironman avait un partenariat avec la compagnie Royal Air Maroc et les vélos voyageaient gratuitement sans supplément pour l’occasion. Cela représente une économie de 80-100 euros par vélo tout de même.

Le vendredi nous sommes allés au Lac Lalla Takerkoust, lieu de départ de la course : Natation + départ Bike. Objectif : repérer les 25 premiers km et l’état des routes qui est annoncé pas foufou. Le lac est très sympa avec les montagnes de l’Atlas en back drop. Pour la route, sur une portion c’est pas terrible en bordure mais rien d’inquiétant. Sur le retour vers Marrakech nous avons fait le checkin et retrait des dossards. Petit passage chez les amis de Z3r0d pour prendre quelques souvenirs.

IM_703_Marrakech_frenchfuel_dubndidu

J-1 Checkin Marrakech & Pose du Bike au lac

Au matin dernier tour de bike pour se dégourdir les jambes et repérer, cette fois, la fin du parcours vélo. On est parti de notre hôtel dans le centre donc faut quand même adopter le code de la route local… c’est à dire « t’inquiète ça passe ! » ^^
Retour à l’hôtel pour un peu de repos puis après une petite visite du Souk, nous sommes allés au circuit pour déposer notre sac de transition run.
Ensuite, nous avons pris la route vers le lac pour déposer nos vélos et sac de transition bike.
Ironman_703_Marrakech_1
Côté équipement je suis parti sur: la Tri-Fonction Z3r0D TT Suit et la combinaison Z3r0D ProFlex. Elle est en vente sur zerod.com. Pour les lunettes Oakley Flight Jacket dispo ICI et casque Specialized Evade Red Hook Crit edition. Aux pieds j’ai opté pour la Nike Vaporfly NEXT%, dispo sur i-Run.fr. Pour la nutrition c’est Clifbar et Tawhiri pour le bike et Gu Energy pour le run. Nutrition dispo sur i-Run.fr également (sauf tawhiri).
Niveau état de forme on est pas mal mais la jambe droite couine depuis le Marathon de Berlin. Très peu de km à pieds sur les dernières semaine pour soulager les petites gènes et douleurs… Je suis passé chez mon osthéo 10j avant de partir mais j’ai toujours l’impression d’être bloqué à la cheville droite. Il faudra serrer les dents et essayer de donner le max sur la nat puis le bike puis Inch’Allah sur le run.
Jour j c’est parti !
Qui dit zone de départ et zone d’arrivée différente dit navette pour se rendre au départ. Qui dit navette dit réveil très (trop) tôt… 4h du mat pour essayer d’avaler quelque chose puis direction la navette qui est prévu pour un départ à 5h. Ca pique quand même ! C’était un peu tôt puisque l’on est tous arrivés sur place avant l’ouverture du parc à vélo. Bon tant pis, vaut mieux ça que le contraire. Hop dernier passage aux toilettes puis on rentre dans le parc pour les derniers préparatifs du bike (bidons, regonflage des pneus etc…). Le soleil commence tout juste à pointer son nez. La journée s’annonce épique.
IM_703_Marrakech_Lac
Départ Pro Men 7h45, Pro Women 7h47 puis Rolling Start des athlètes amateurs Age Group à partir de 8h00. Je me place dans le premier SAS -27min car mon objectif est de faire Sub28.
Hard swim but fast swim

Let’s go baby !

Départ parmi les tous premiers athlètes amateurs du coup je me dis que je vais être tranquille. Mais les premiers coups de bras sont compliqués. Je bois la tasse… 3 fois… avant même la première bouée. Je suis pas dans le coup. Rien ne s’arrange puisqu’au virage de la première bouée, un coup de bras voisin me fait sauter la lunette droite. Génial… Je dois m’arrêter pour la remettre. Bien sûr j’ai de l’eau dedans. Tant pis on finira avec un oeil et demi LOL.

Je reprends petit à petit mes esprits et pose ma nage. A contrario des Sables d’Olonne ou j’avais nagé très longtemps seul, je fais mon max pour rester dans des jambes. La dernière portion c’est soleil plein les yeux, on ne voit pas grand chose. Si bien que j’ai était surpris par la sortie d’eau. C’est arrivé d’un coup et plus vite que ce à quoi je m’attendais !

Boom 27:11 à la montre. Je suis hyper surpris. J’avais raison de l’être puisque que j’ai pas 1900m au compteur mais 1800m. Cela correspond plus à mes sensations moyennes du matin. Chrono officiel 27:07 et 15ème de ma catégorie. Plutôt décevant finalement même si techniquement cela fait RP sur la distance.

La zone de transition n’est pas très longue ici à Marrakech mais une belle côte à grimper pour atteindre son sac de transition. Tout se passe bien pour moi, T1 assez rapide. Chrono T1 = 03:19.
Good, Hard & freaking Fast

Ce que j’attends le plus sur un TRI : le bike ! J’avais dit que j’enverrais du bois. J’ai essayé. J’ai appuyé. J’ai tiré. J’ai doublé. Je me suis fait doublé. Et finalement j’ai géré. C’est toujours délicat d’appliquer son envie d’appuyer comme un dingue sur le vélo quand on sait que derrière il y a 21.1km à faire à pieds.

Un début de parcours rapide malgré les bosses. J’ai la chance d’être parmi les premiers sur la route donc peu de traffic. J’avale assez vite les 25km avant d’attaquer la partie la plus difficile. La route se dégrade, ça grimpe un peu, beaucoup de faux plats et un goudron très gras. Très peu de portions plates au final. Je ne manque pas les 2 ravitos pour recharger en eau et me rafraichir en prévention. Un groupe de 3 coureurs rapides me passent. Je n’essaye pas de suivre car c’est trop fort pour moi. Juste après le 2ème ravito, entre 2 village c’est littéralement la traversée du désert. Je suis solo sur ce tout droit de 5km en faux plat montant. La route n’est pas top, je produis un effort conséquent et pourtant je suis scotché à 25km/h… dur dur…Je finis par rattraper une concurrente à l’entrée de la ville d’Ourika puis c’est la bascule tant attendue ! Oui je dis bien bascule car l’on passe d’un faux plat montant pas roulant du tout au tobbogan sur route nickel vers Marrakech.

14_m-100932110-DIGITAL_HIGHRES-3158_034696-35856006

Le KIFF TOTAL !  Entre 60 et 65km c’est -2%. Tellement roulant qu’en étant tout à droite avec mon 53-25, j’ai pas l’impression d’appuyer. Le compteur s’affole à plus de 50km/h et je me fais quand même doubler… Je réalise que je me suis un peu trop reposé sur mon compteur Garmin. Puis je vois ces 2 CO**** d’espagnols qui roulent roue d’en roue. Serieux ??? Je laisse partir puis je décide d’en remettre une couche  et finalement j’emmène 3-4 participants dans mon rétro jusqu’à Marrakech. Un frenchy est assez cool pour prendre quelques relais (en respectant la distance bien sur). Dernière portion de 28km avalée à 46.2km/h de moyenne.

Au final je boucle le bike en 2:25:41 ! 37.12km/h et 7ème chrono du Age Group. Je suis hyper satisfait car  je réalise mon meilleur vélo sur IM 70.3. Très proche du RP de Bahrain avec 3x plus de D+ et une qualité de bitume bien moindre. Juste un petit regret de ne pas avoir enclenché la 5ème dès la bascule. Pendant la course je n’ai aucune infos de mon classement mais je pose finalement le vélo à la 7ème place.

Transition 2 job done

Je fais de mon mieux pour passer le moins de temps en T2. Je prends quand même le temps de bien ajuster mes chaussures et de ne pas oublier ma pompote et mon gel. Chrono T2 : 02:59.

Running to the PR

C’est parti pour le semi ! Je croise les doigts pour ne pas être embêté par ma cheville. Je pars come d’habitude, assez vite. Le pied tient bon. Je continue. Je vise le PR et surtout de m’approcher du Sub1h30. Il fait déjà assez chaud mais les jambes sont bonnes. A chaque ravito je bois de l’eau et je m’arrose entièrement la tête. J’ai la bonne idée de garder une petite bouteille d’eau entre les ravitos. Les 2 leaders Men me dépassent.

Je me sens super bien jusqu’au premier demi-tour à 5km puis sur le retour (qui est très légèrement dénivelé avec 1%) je recents le besoin de commencer à lever le pied. En tout cas c’est ce que mon cerveau me dit. Je ne lutte pas trop, j’ai peur d’un futur coup de bamboo à cause de la chaleur. Tim Don arrive dans le rétro. Il me dépasse et je n’essaye pas de suivre LOL.

Je continue mon chemin, je boucle le premier tour en 45:43. Plutôt bien mais le Sub1h30 parait hors de portée. Car le négative split ne sera pas une option AHAH.

33_m-100932110-DIGITAL_HIGHRES-3158_060590-35856025

Le deuxième tour est plus heurté. J’essaye de me concentré sur ma technique afin d’être le plus efficient et économique possible. Je n’ai toujours rien avalé à part de l’eau. Je n’ai pas forcément très faim mais je sais que la demi-barre et les bonbons Clifbar pris sur le vélo sont loin. Je prends 2 gorgées de pompote mais c’est tout. Je finirais à l’eau et au coca pour le coup de boost.

Le coup de la bouteille d’eau entre les ravitos me sauvera d’une éventuelle surchauffe. Néanmoins je faiblis un peu. J’essaye de garder le cap et une allure de 4:30-35/km. Je suis porté par l’envie d’arriver mais je prends beaucoup de plaisir pendant cette partie run. J’approche du but avec un cardio très régulier à 170 de moyenne soit haut Z3 / bas Z4. Les jambes ne sont pas si lourdes que cela même si je n’accélère pas tant que ça. A l’entrée du circuit Charlotte Morel, que j’avais doublé sur le premier tour, me plante une accélération dévastatrice. Je la laisse partir, je ne voudrais pas gâcher ses photos de finish line ^^


View this post on Instagram

A post shared by FrenchFuel (@frenchfuel) on

Boom Finish Line ! 1:32:57  à ma montre pour 21.03km et 1:32:59 (4:24/km) au chrono officiel avec un PR sur la distance ! 2:17 de mieux qu’aux Sables qui était déjà 2min meilleur qu’au Barhain. Ca progresse doucement mais surement. Ca reste insuffisant pour s’approcher du podium (22ème chrono du Age Group). Comme pour le bike je reste un peu sur ma fin car je n’ai pas eu le déclic ou la niack supplémentaires qui m’aurait permis de véritablement me rentrer dedans…

Au final je boucle cet Ironman 70.3 dans un chrono officiel très satisfaisant 4:32:05 au chrono officiel ! 51/1690 au scratch et 9/134 finishers de mon Age Group 25-29. Moi être very happy !
    • 27:07 Swim (1:26/100m)
    • 2:25:41 Bike (36.66km/h)
    • 1:32:59 Run (4:27/km) 
    • T1 et T2 00:6:20 au total

Conclusion : encore du progrès et progrès à venir ! Finir la saison par un PR était ce pourquoi je m’étais entraîné donc missio accomplie. Cet IM 70.3 Marrakech est sans aucun doute ma plus belle course Ironman 70.3. J’y ai pris énormément de plaisir, malgré quelques péripéties. C’est ce qui rend ces courses épiques n’est-ce pas ? Si vous souhaitez lier triathlon et vacances, c’est clairement Marrakech qu’il vous faut choisir ! En plus ça tombe au début des vacances de la toussaint 🙂

Je remercie tous ceux qui m’ont encouragé et surtout félicité après cette course. Big Up à tous les finishers ! Un grand bravo à ma petite Anne qui a sorti une superbe course (7ème en 25-29) malgré avoir été victime d’un sabotage de ses sacs de transitions (honte à cette ou ce FDP qui a fait ça). C’est anecdotique mais on passe tous les deux à 4 places de la qualif IM 70.3 World Championship.

Merci à la mif de Z3r0d pour le prêt de la combi super rapide. Idem du côté des copains de chez Clif / Gu / Tawhiri, Oakley, Specialized et bien sûr Toulouse Bikes qui m’a permis de rouler sur cette fusée Scott ! Mon club Made In Tri toujours présent pour les bons conseils.

Merci aussi à la très bonne orga de cet Ironman 70.3 Marrakech ! Un event bien géré pour cette première édition. Pour vous renseigner pour 2020 >>> ironman.com.

 Ironman_703_Marrakech_Finisher_Certificate IM_703_Marrakech_frenchfuel_dubndidu IM_703_Marrakech_annedubndidu8_m-100932110-DIGITAL_HIGHRES-3158_000333-35856000

Matthieu
Student in MKT/Com/SocialMedia/MGMT & Sport/Tech. Founder of www.frenchfuel.fr. Co-Founder of @HashtagKiwi

Répondre